10e anniversaire de la disparition du card. Van Thuân

Et souvenirs dune rencontre

| 1077 clics

A. Bourdin

ROME, vendredi 7 septembre 2012 (ZENIT.org) –  Une messe marquera le 10e anniversaire de la mort du cardinal François-Xavier Nuyên Van Thuân, le 14 septembre prochain, à Rome, en l’église Santa Maria della Scala, à 10 h. Elle sera présidée par le cardinal Peter Kodwo Appiah Turkson, président du Conseil pontifical justice et paix.

L’enquête pour la cause de béatification du cardinal vietnamien a été ouverte en 2007. Une prière a été proposée pour obtenir des grâces par son intercession.

Le 16 septembre 2007, cinq ans exactement après le décès du serviteur de Dieu, a marqué l'ouverture du procès de béatification de celui qui fut à Rome président du Conseil Pontifical "Justice et Paix" (24 juin 1998-16 septembre 2002).

L'annonce de l’ouverture de la cause a été faite par son premier successeur, le cardinal Renato Raffaele Martino.

Cet événement a coïncidé avec l’audience accordée au dicastère le 17 septembre 2007 par le pape Benoît XVI, qui a rappelé “le lumineux témoignage de foi que nous a laissé cet héroïque Pasteur”.

Ancien archevêque de Saigon, il avait goûté, pendant 13 ans, aux plus lourds traitements des geôles communistes – notamment la privation de sommeil par une lampe allumée en permanence - , mais il n’avait cessé d’annoncer le catéchisme, écrivant clandestinement chaque nuit sur des bouts de papier, et de parler du Christ Sauveur à ses gardiens. Sa croix pectorale avait été faite avec morceaux de métal en prison.

Journaliste débutante, je lui avais demandé un entretien, alors qu’il était secrétaire de Justice et Paix, pour qu’il me fasse comprendre la situation de l’Eglise du Vietnam et qu’il évoque de la foi des Vietnamiens. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque, revenant un soir chez les sœurs de Sion, chez qui j’habitais à Rome, d’apprendre que « l’archevêque François-Xavier » lui-même avait appelé et me demandait de le rappeler.

Je l’ai rappelé : il m’a répondu directement. J’étais ébahie qu’il ait pris en considération immédiatement la demande d’une journaliste inconnue et surtout qu’il n’y ait aucune barrière pour le rencontrer. Il m’avait longuement parlé de l’épopée de « boat people » pour qui il s’était dépensé.

J’ai dévoré ses livres, notamment « Sur le chemin de l'espérance » (Sarment) où son diagnostic sur l’Eglise et le monde reste très inspirant, toujours juste. Comme elle est étrange, écrit-il par exemple – en substance -, cette époque où les laïcs veulent prier comme des moines, et les prêtres être engagés dans le monde comme des laïcs…

Le livre recueillant ses prédications pour la retraite de carême au Vatican - que le pape Jean-Paul II lui avait confiée en l’An 2000 - a été un grand succès dans Zenit et un succès de librairie sous le titre : « Témoins de l’espérance » (Nouvelle Cité).

Voici la prière proposée par sa cause de béatification :

Dieu éternel et tout-puissant,

Père, Fils et Saint Esprit,

je te rends grâce d’avoir donné à l’Église

le témoignage héroïque

du Cardinal François-Xavier Nguyên Van Thuân.

Son expérience douloureuse de la prison,

vécue en union avec le Christ crucifié

et sous la protection maternelle de Marie,

a fait de lui, pour l’Église et le monde,

un témoin lumineux de l’unité et du pardon,

de la justice et de la paix.

Sa personne aimable et son ministère épiscopal

irradièrent la lumière de la foi,

l’enthousiasme de l’espérance

et l’ardeur de la charité.

Accorde-moi, par son intercession,

et selon ta volonté,

la grâce que j’implore de ta miséricorde,

dans l’espérance

de le voir très prochainement élevé

à la gloire des autels.

Amen.

Avec approbation ecclésiastique

+ Giampaolo Crepaldi  

16 septembre 2007

Toute personne ayant reçu une grâce ou ayant bénéficié d'un miracle est priée d'en informer la Postulation de la Cause, à l'adresse du Conseil pontifical "Justice et Paix" – Palazzo San Calisto – 00120 Cité du Vatican (Europe).