14e Journée mondiale de la liberté de la presse à Radio Vatican

| 1008 clics

CITE DU VATICAN, Lundi 3 mai 2004 (ZENIT.org) – Radio Vatican a évoqué aujourd’hui la 14e Journée mondiale de la liberté de la presse – sous l’égide de l’UNESCO, en faisant écho au rapport annuel de "Reporter sans frontières" (www.rsf.fr).



Belgrade a été choisie cette année pour la remise du Prix Guillermo Cano, du nom du journaliste colombien assassiné pour avoir dénoncé les activités des trafiquants de drogue.

Le Prix est attribué cette année au journaliste cubain Raul Rivero Castaneda, fondateur de la première association de la presse indépendante à Cuba. Il a été arrêté en avril 2003 et condamné à 20 ans de prison pour "attentat à l’indépendance de l’Etat", lors d’une vague de répression dans les milieux dissidents, avec un total de 50 arrestations.

Alessandro Oppes, président de RSF en Italie rappelle au micro de Radio Vatican qu’en 2003 42 journalistes ont été assassinés, 766 arrêtés, quasi 1500 agressés ou menacés et plus de 500 media censurés.

Depuis début 2004, 13 journalistes ont déjà été tués, plus de 400 arrêtés, en quatre mois.

En Irak, ce sont 12 journalistes qui ont été tués. Des "situations tragiques" se retrouvent, comme en Colombie, où des journalistes sont tués par des groupes armés, la guérilla, ou des groupes paramilitaires.

Il souligne le manque de liberté en Corée du Nord, où Internet n’existe pas, ou à Cuba où la constitution nie la liberté de la presse et où 29 journalistes sont en prison, avec des condamnations de 5 à 28 ans.

Dans la ligne de mire de RSF on trouve également l’Italie, indique le représentant de RSF, puisque le Président du conseil qui contrôle les télévisions privées pourrait aussi exercer une influence non négligeable sur les télévisions nationales en raison de sa charge.