17e Journée des frères et soeurs d'une personne malade ou handicapée

"Mon frère, ma soeur est malade ou handicapée : c'est pas ma faute !"

| 1490 clics

ROME, jeudi 19 janvier 2012 (ZENIT.org) – La 17e Journée consacrée aux frères et soeurs (beaux-frères/ belles soeurs) d'une personne malade ou handicapée aura lieu en France le dimanche 5 février. Cécile Gandon, du service communication de l'Office chrétien des personnes handicapées (OCH), présente aux lecteurs de Zenit le thème et le programme de cette journée organisée dans plusieurs villes.

Zenit - Quels sont le thème et le but de cette Journée?

Cécile Gandon - Le thème de cette journée du 5 février, réservée aux frères et sœurs, sera: "Mon frère, ma soeur est malade ou handicapée : c'est pas ma faute !"
C’est une occasion unique d'échanger avec d'autres frères et soeurs et de s'informer auprès de grands témoins et de professionnels (notaires, médecins, psychologues…).
A Paris, des ateliers spécifiques (avec une psychothérapeute) sont prévus pour les jeunes frères et soeurs à partir de 9 ans.


Comment se déroule-t-elle et où?

La journée aura lieu à Paris (9e), Bordeaux, Strasbourg et Tours, le dimanche 5 février de 9h à 18h. Le matin, interviennent différents grands témoins, puis s’ensuivent des groupes de partage autour de professionnels.
A Paris, nous accueillerons le Dr Sylvie de Kermadec, médecin gynécologue obstétricien, confrontée au handicap dans sa famille, ancien directeur de l’Institut Jérôme Lejeune, ayant accompagné de nombreux frères et sœurs.
A Bordeaux, c’est le Fr Samuel Rouvillois qui interviendra, il est frère d’une personne malade psychique, et consultant auprès de dirigeants d’entreprise.
A Strasbourg, nous accueillerons le Pr Marie-Odile Réthoré, membre de l’Académie nationale de médecine et directeur médical et scientifique de l’institut Jérôme Lejeune.
A Tours enfin, le grand témoin sera Jean-Marc Louis, journaliste, auteur et conférencier, et frère d’une personne handicapée.

Pourquoi cette initiative : comment est-elle née ?

Elle est née d’une table ronde organisée par l’OCH, autour de trois frères et sœurs qui ont souhaité approfondir leurs échanges. Et depuis 17 ans, ça continue !

Quels sont les fruits?

Je vous livre quelques petits témoignages. « J'ai trouvé des professionnels très à l'écoute » (Marie, 35 ans). « Ca fait du bien de mettre des mots sur ce qu'on ressent et de partager avec d'autres. Je ne suis pas seule à vivre cette situation » (Caroline, 24 ans). Pierre, 45 ans, a trouvé ce dont il avait besoin : « Comment passer de la haine à la paix dans la relation avec mon frère ? C’était ma question. Grâce à cette journée j'ai entamé un chemin... »

Comment y participer?

En vous inscrivant par téléphone au ++ 33 (0)1 53 69 44 30 ou par mail au courriel : fratrie@och.asso.fr
Et pour plus d'infos, il y a le site en ligne de l’Office chrétien des handicapés : www.och.fr


Propos recueillis par Anita Bourdin