219.826 nouveaux malades de la lèpre chaque année

Journée mondiale, message du card. Barragan

| 1303 clics

ROME, Vendredi 26 janvier 2007 (ZENIT.org) – « Va, et toi aussi, fais de même » (Lc 10,37), c’est l’invitation lancée par le cardinal Barragan pour la 54ème Journée mondiale des Malades de la lèpre, qui sera célèbrée dimanche prochain, 28 janvier 2007. Il rappelle que l’on détecte 219.826 nouveaux malades de la lèpre chaque année, et en tout 14 millions de malades dans le monde, dont 4 demeurent handicapés.



Le président du conseil pontifical pour la Pastorale de la Santé (www.healthpastoral.org), le cardinal mexicain Javier Lozano Barragán lance cet appel : « Ce Conseil pontifical renouvelle aux fidèles des communautés ecclésiales l’appel pressant à accroître toutes les informations nécessaires, afin de pouvoir offrir des signes tangibles de partage fraternel des ressources. Cela pourra aider tous ceux qui se dévouent au service des frères et sœurs malades de la lèpre. En particulier, il sera important d’envoyer du personnel de santé spécialisé pendant un certain temps, pour qu’il assiste les missionnaires et les religieuses consacrés à la prévention et aux soins des populations dans les pays à risque ».

« Pour la célébration de la ‘54ème Journée mondiale des malades de la lèpre’, écrit-il, le Conseil pontifical pour la pastorale de la santé envoie un message d’espérance et de solidarité fraternelle à tous ceux qui sont atteints de la lèpre et à ceux qui, même s’ils sont guéris, portent dans leur corps les séquelles douloureuses ».

« Les données fournies par des études épidémiologiques de l’Organisation mondiale de la Santé, publiées au début du mois d’octobre 2006, attestent qu’au début de l’année, il y avait encore 219.826 nouveaux malades de la lèpre chaque année, environ 602 cas par jour, répartis comme suit : Afrique 40.830, Asie du Sud Est 133.422, Méditerranée orientale 4.024, Pacifique occidental 8.646. En tout, les lépreux sont encore environ dix millions dans le monde », souligne le message.

C’est donc une invitation à lutter pour le « dépistage préventif des cas et sur la polychimiothérapie : un binôme qui a mis en évidence une diminution intéressante de 76.673 nouveaux cas par rapport au commencement de 2005 ».

« Une lutte efficace exige que, à proximité des lieux où la lèpre sévit, les services sanitaires contre la lèpre puissent compter sur l’intervention des personnels de santé de base présents dans les centres de soins de l’endroit », fait observer le cardinal mexicain.

Pour ce qui est de l’action de l’Eglise, il rappelle: « L’Église, qui depuis toujours prend soin de nos frères malades, invite tous les fidèles à partager fraternellement le grand service de réhabilitation des corps malades, devenant ainsi des témoins authentiques du message que le ‘Christ médecin’ est avec eux et pour eux pour le ‘salut global’ de chaque personne ».