25 ans du Conseil de la Culture : Relancer le dialogue entre foi et culture

| 1001 clics

ROME, Mercredi 13 juin 2007 (ZENIT.org) – Relancer le dialogue entre foi et culture, c’est ce que préconise le cardinal Paul Poupard, président du conseil pontifical de la Culture, à l’occasion de la célébration des 25 ans de ce dicastère.



Ce dicastère a été institué par Jean-Paul II et confié au cardinal Poupard, le 20 mai 1982. L’anniversaire a été marqué ce matin par une rencontre organisé au nouveau siège du dicastère, rue de la Conciliation.

La journée s’est déroulée autour des interventions des cardinaux Poupard, Dias, Hummes et Arinze, et du R. P. Ardura, secrétaire, et du Prof. Cappelletti.

Le cardinal Paul Poupard a évoqué « L’Evangélisation de la Culture dimension fondamentale de la mission de l’Eglise ».

Le cardinal a souligné la volonté « prophétique » de Jean-Paul II qui a voulu ce dicastère parce « qu’il avait fait de la personne humaine le cœur de la culture, le centre de sa réflexion intellectuelle ».

« ‘La culture est ce par quoi l’homme devient toujours plus homme, il puisse « être » davantage et (…) être de plus en plus pleinement « être » homme » avait déclaré le pape Wojtyla deux ans auparavant lors de son discours mémorable à l’UNESCO’, à Paris, le 2 juin 1980, rappelait le cardinal Poupard.

Il disait encore, dans la lettre par laquelle il instituait ce dicastère, ajoutait le cardinal Poupard, que « le dialogue de l’Eglise avec les cultures de notre temps est un domaine vital où se joue le destin du monde ».

« Une foi qui ne devient pas culture, y lit-on, est une foi qui n’est pas pleinement accueillie, pas entièrement pensée, pas vécue fidèlement ».

Le cardinal Poupard a annoncé le thème de la prochaine assemblée plénière du dicastère, au printemps 2008 : la sécularisation qui est « un thème récurrent dans les paroles et les préoccupations » du pape Benoît XVI.

Le cardinal Ivan Dias, préfet de la congrégation pour l’Evangélisation des Peuples, et membre du conseil pontifical de la Culture est intervenu sur le thème : « Le Christ est né en Asie : défis culturels pour une foi pleinement catholique et intégrée dans sa terre ». Il a diagnostiqué le « relativisme religieux » qui répand une culture « modelée par une idéologie qui affirme qu’il n’existe rien qui ait un caractère d’absolu et d’immuabilité ».

L’intervention du cardinal Claudio Hummes, préfet de la congrégation pour le Clergé, membre du conseil pontifical de la Culture, avait pour titre : « Ma pastorale de la Culture, une expérience ecclésiale fructueuse vécue sur le continent de l’espérance ».

Le préfet de la congrégation pour le Culte divin et la Discipline des Sacrements, le cardinal Francis Arinze, membre du conseil pontifical de la Culture, a évoqué : « L’engagement de l’Eglise en Afrique, pour annoncer le Christ au cœur des cultures ».

Le thème de l’intervention du P. Bernard Ardura était: « Les défis de l’annonce et de l’inculturation de la foi et de l’évangélisation des cultures ».

Le prof. Vincenzo Cappelletti, président de la Société européenne de la Culture et des éditions « Studium » parlera de « Eglise et Culture à l’aube du IIIe millénaire : le regard de l’historien ».