250.000 réfugiés au Sri Lanka

Les salésiens contribuent à améliorer leur vie

| 1803 clics


ROME, Lundi 15 juin 2009 (ZENIT.org) - Les salésiens  présents au Sri Lanka ont offert et distribué aux réfugiés du camp « Zones 4 » de Chettikulam, à 20km de Vanni, dans le nord du pays, des secours pour une valeur de 44.000 dollars américains, rapporte l'agence de la congrégation, l'ANS. 

Cette zone, précise l'agence, connue sous le nom de « Manik Farm », accueille cinq camps de réfugiés habités par les survivants de la guerre entre l'armée nationale et les Tigres tamouls. 

Elle est considérée par l'ONU comme la plus grande zone de réfugiés du monde.

L'ANS explique que l'intervention salésienne a été rendue possible par la médiation du Vice-ministre pour l'aviation, Sarath Gunarathna, qui a visité le 29 mai dernier les camps où sont réunis environ 250.000 réfugiés. Le père Anthony Pinto Humer, supérieur de la Quasi-Province salésienne de Sri Lanka, était parmi les membres de l'expédition.

Les salésiens contribuent à améliorer la vie des réfugiés « au moyen de secours immédiats, de l'assistance sanitaire, de la nourriture, du soutien psychologique des enfants de l'orphelinat en construction dans la zone 4 », souligne le général de brigade Lakshman Perera, qui gère les camps des réfugiés.

Les salésiens du Sri Lanka, précise encore l'ANS, se sont engagés à créer un dispensaire mobile avec 2 pédiatres, 3 médecins et 5 infirmiers.

« Nous chercherons également à aider les jeunes présents dans les camps en leur fournissant les bases d'une éducation professionnelle, les aidant à devenir des citoyens actifs, responsables de l'avenir, et respectueux des lois, de façon à ce qu'ils puissent contribuer à la construction de la nation », conclut le responsable du projet salésien CEO, M. George Panicker.  

Isabelle Cousturié