27e congrès international du Conseil pontifical pour la pastorale de la santé

Les hôpitaux et l'annonce de l'Evangile au centre de la réflexion

| 939 clics

Hélène Ginabat

ROME, vendredi 9 novembre 2012 (ZENIT.org) – « L’hôpital, lieu d’évangélisation : mission humaine et spirituelle » : tel est le titre du 27e congrès international organisé par le Conseil pontifical pour la pastorale de la santé, au Vatican, du 15 au 17 novembre.

Les travaux de l’édition 2012 se dérouleront dans la Nouvelle salle du synode selon trois lignes directrices : « Histoire et mission », « Ethique et humanisation » et « Spiritualité et diaconie de la charité ». Le samedi 17 novembre, les participants se rencontreront dans la salle Paul VI pour un temps de réflexion et de prière.

Mgr Zygmunt Zimowski, président du Conseil pontifical pour la pastorale de la santé, explique en effet que « il est prévu, le troisième jour, la rencontre avec Sa Sainteté le pape Benoît XVI, pour conclure notre conférence et avec la participation des médecins catholiques impliqués dans le congrès AMCI-FEAMC qui se tiendra à Rome du 15 au 18 novembre, sur le thème « Bioéthique et Europe chrétienne ».

« A cette rencontre avec le Successeur de Pierre, poursuit le chef du dicastère, sont aussi invités les médecins romains avec leur famille, les étudiants des disciplines liées à la pastorale de la santé et, avec les malades, les organismes qui en ont la charge à partir de l’UNITALSI », l’organisme italien des pèlerinages des malades à Lourdes et dans les sanctuaires dédiés à la Vierge Marie.

Ce 27e congrès « constituera un moment important de l’Année de la foi, relève Mgr Zimowski, et en harmonie avec deux événements qui viennent de se conclure : la XIIIème assemblée ordinaire du synode des évêques et le 50èmeanniversaire de l’ouverture du concile Vatican II ».

Comme le veut désormais la « tradition » de notre dicastère, conclut-il, les travaux seront menés par les experts les plus renommés dans les thématiques abordées, et seront enrichis par des témoignages émouvants ». Les demandes d’inscription sont « cette année encore, innombrables, conclut-il, et nous pourrons certainement enregistrer plusieurs centaines de participants en provenance du monde entier ».