350 000 témoins : les familles du monde en fête à Milan

Veillée autour de Benoît XVI

| 852 clics

Anne Kurian

MILAN, samedi 2 juin 2012 (ZENIT.org) – Plus de trois-cent-cinquante mille personnes, selon une première estimation, un immense podium (100 m de long, 25 de haut, 30 en profondeur), sous une demi-coupole transparente colossale rappelant le « Duomo », un écran géant, des images et des spots multicolores, des artistes du monde entier : toute une technologie de spectacle a mis en scène la famille, « patrimoine de l’humanité », dans ses joies comme dans ses difficultés

Tel était le décor de la « fête des témoignages » de la VIIe Rencontre mondiale des familles qui avait pour titre : « One world, family, love », et s’est déroulée autour de Benoît XVI, ce samedi 2 juin 2012, dans le parc-aéroport de Bresso, à Milan.

Parents et enfants, petits et grands, prêtres, religieuses, au service de la famille, agitaient des drapeaux des cinq continents. Autant de témoins, manifestant leur joie d’être dans ce parc, sous le ciel, à la nuit tombante, avec Benoît XVI.

La veillée s’est déroulée entre chants rythmés ou méditatifs, chorégraphies, acrobaties, témoignages, avec la participation de personnalités, dont la reine Rania de Jordanie – par un message vidéo – et des groupes de musique du monde entier.

Accueilli par le président du Conseil pontifical de la famille, et le cardinal Ennio Antonelli, et entouré des cardinaux Angelo Scola, archevêque de Milan, et Tarcisio Bertone, secrétaire d’Etat, le pape y est intervenu durant une heure, de 20h30 à 21h30, dialoguant avec des familles, répondant aux questions d’abondance de cœur, en direct sur des chaînes de télévision dans le monde entier.

« Votre présence, a dit le cardinal Antonelli, nous donne confiance et courage parce qu’elle témoignage de combien l’Eglise a la famille a cœur, combien Dieu lui-même l’a à cœur ».

Les témoignages, méditations sur fond musical, danses, récitations poétiques, alternaient avec les questions adressées Benoît XVI, dont les réponses provoquaient les applaudissements redoublés de la foule.

Les familles témoins ont fait part entre autres de leur joie de vivre en famille, de leur volonté de concilier travail et famille, et de leur désir de vivre en amitié avec Dieu, au cœur de leur vie familiale.

Elles se sont aussi montrées solidaires des personnes souffrantes, comme les victimes du séisme de ces derniers jours en Italie du Nord, exprimant leur volonté d’accueillir et de soutenir les familles touchées par la crise, ou encore les couples de personnes divorcées-remariées.

Parmi les réponses données, Benoît XVI a invité à défendre la « liberté de l’homme », en défendant le dimanche comme « jour pour Dieu » et ainsi « jour pour l’homme ». Il s’est fait très proche également des personnes en difficultés, redisant sa proximité et sa prière pour toutes les personnes en souffrance.

Sur les gradins, autour de Benoît XVI, des familles représentatives du monde entier affichaient leurs sourires, et des enfants de tous âges observaient les shows variés, saluant les caméras, ouvrant de grands yeux en écoutant un conteur, ou battant des mains au rythme d’une mélodie.

Avant de quitter les lieux, Benoît XVI a prié le Notre père en latin avec l'assemblée, et il a béni la foule, en leur disant « à demain ! ». Le pape présidera en effet la messe de clôture de la Rencontre, demain matin, 3 juin, sur le même lieu. Beaucoup de famille bivouaqueront sur place.