36e rencontre du « Ratzinger Schülerkreis » à Castelgandolfo

Les anciens étudiants du pape travailleront sur l'oecuménisme.

| 1196 clics

Hélène Ginabat

ROME, mercredi 29 août 2012 (ZENIT.org) – Le traditionnel séminaire d’été des anciens étudiants de Benoît XVI, le fameux Ratzinger Schülerkreis, aura lieu du 30 août au 3 septembre à Castelgandolfo.

Il sera intitulé : « Résultats et questions œcuméniques dans le dialogue avec le luthéranisme et l’anglicanisme » et se réfèrera en particulier au livre du cardinal Walter Kasper « Récolter les fruits. Fondements de la foi chrétienne dans le dialogue œcuménique » (« Die Früchte ernten. Grundlagen christlichen Glaubens im ökumenischen Dialog »).

D’après l’édition italienne de L’Osservatore Romano du 29 août 2012, cette 36e édition verra la participation, entre autres, du cardinal archevêque de Vienne, Christoph Schönborn, de l’évêque auxiliaire de Hambourg, Hans-Jochen Jaschke, du secrétaire du Conseil pontifical pour la culture, Mgr Barthélémy Adoukonou, ainsi que d’enseignants, curés de paroisses, religieux, religieuses et laïcs : tous d’anciens élèves du professeur Joseph Ratzinger, qui ont soutenu leur thèse avec lui dans les années où il enseignait en Allemagne.

La rencontre est organisée par la « Joseph Ratzinger-Papst Benedikt XVI – Stiftung », la fondation qui porte le nom du pape Ratzinger et dont le siège se trouve à Munich en Bavière. Outre la préparation et l’organisation de cet événement annuel, la fondation a pour but la promotion des études entreprises par Joseph Ratzinger lorsqu’il était enseignant, la diffusion de son enseignement théologique et de sa spiritualité, ainsi que la publication des livres de Benoît XVI. Des objectifs qui, en substance, coïncident avec ceux de la fondation vaticane homonyme, née le 1er mars 2010.

Les intervenants de ces journées de travail, qui se dérouleront à huis clos, selon la coutume, seront l’évêque de l’Eglise évangélique Ulrich Wilckens, expert du Nouveau Testament, le professeur Theodor Dieter, pasteur évangélique et l’évêque dominicain de Lausanne, Genève et Fribourg, Mgr Charles Morerod. Le cardinal Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens participera également.

Samedi 1er septembre, les anciens étudiants rejoindront le palais apostolique où ils rencontreront Benoît XVI, qui participera à la journée de travail. Les trois interventions seront suivies d’un débat.

Le second jour, les membres du « nouveau » Schülerkreis, le cercle constitué il y a cinq ans et composé d’étudiants qui ont écrit leur thèse sur des textes de Joseph Ratzinger, rejoindront eux aussi Castelgandolfo. Ils étudieront de leur côté la question de l’œcuménisme et prendront part au débat commun aux deux groupes le dimanche 2 août après la messe célébrée par le pape et la prière de l’angélus dominical.

La première rencontre de Joseph Ratzinger avec ses doctorants et les candidats à l’enseignement, lorsqu’il enseignait à Bonn, Munster, Tubingue et Ratisbonne, eut lieu après sa nomination comme archevêque de Munich et Freising, le 24 mars 1977. Très rapidement, des réunions annuelles furent organisées, auxquelles le cardinal Ratzinger participa toujours. La tradition s’est poursuivie après son élection au siège de Pierre.

Ce rendez-vous se répète chaque année sur un thème particulier, que le pape choisit lui-même à partir d’une liste de trois propositions. Les années précédentes, les rencontres avaient été consacrées à la nouvelle évangélisation (2011), à l’herméneutique conciliaire (2010) et à la mission ad gentes (2009).