4.100 étudiants à Rome pour Pâques

Réfléchir au « pouvoir de la beauté »

| 1438 clics

Isabelle Cousturié

ROME, vendredi 6 avril 2012 (ZENIT.org) – « Tout ce qui est fait par amour acquière beauté et grandeur », a rappelé le pape Benoît XVI aux étudiants et étudiantes universitaires du congrès international UNIV 2012, en faisant siennes les paroles de saint José Maria Escriva de Balaguer, fondateur de l’Opus Dei.

Comme chaque année, des milliers d’étudiants universitaires provenant de plus de 200 universités à travers le monde, passent la Semaine sainte à Rome.  Ils ont ainsi l’occasion de connaître la richesse culturelle, historique et spirituelle de cette ville.

En saluant les pèlerins de langue italienne, à l’audience générale de mercredi dernier, 4 avril, le pape s’est adressé spécialement à eux,  les invitant à voir en cet événement l’occasion d’une « expérience de foi, d’amitié et d’enrichissement personnel » pour « faire progresser leur connaissance de Jésus » et «  répondre à l’appel amoureux qu’il adresse à chacun de nous ».

Durant l’audience, les étudiants ont remis au pape une lettre de remerciement pour son récent voyage en Amérique Latine. Selon leur porte-parole, Giovanni Vassallo, les jeunes ont accueilli avec joie l’appel du pape à tous les peuples d’Amérique latine de « ne pas céder à la mentalité utilitariste, qui finit toujours par sacrifier les plus faibles et les plus vulnérables ».

L’UNIV en est à sa 45èmeédition : elle est née sous l’impulsion et à l’initiative de saint José Maria, pour « élargir les horizons culturels » de tous ces jeunes, dans « un climat d’universalité », précisent les organisateurs.

Le thème de réflexion choisi cette année est : « Le pouvoir de la beauté ».

Tout au long de la semaine, des rencontres culturelles, congrès, conférences, expositions et concerts offrent aux participants l’occasion d’approfondir certaines thématiques spécifiques du monde universitaire.

Chacune des conférences développe un des nombreux aspects du Beau, entre autres la beauté de l’architecture, racontée par l’architecte japonais Etsuro Sotoo qui travaille depuis longtemps  à l’Eglise de la Sagrada Familia à Barcelone, en Espagne ;  la beauté de la vie par des débats de Bioéthique, celle de la personne humaine, avec une réflexion sur la mode, une sur la beauté de la Vérité avec « Communiquer la Vérité ».

Mais une des initiatives centrales d’UNIV 2012 est le Forum d’initiatives sociales, un espace consacré à la présentation de projets de volontariat par des étudiants du monde entier, notamment au Guatemala, Nicaragua Cameroun, Vietnam, Kenya, Côte d’Ivoire, Mexique et Equateur, et à celle d’activités sociales  auprès des plus pauvres dans les banlieues autour de grandes cités universitaires.

L’UNIV, a souligné le porte-parole,  se veut «  un lieu de rencontre et de recherche pour étudiants universitaires qui souhaitent se rendre utiles, qui cherchent à s’engager et à servir la société ». 

Elle est également l’occasion, pour eux, a-t-il ajouté, «  d’aider à surmonter les préjugés » en encourageant « le dialogue entre les personnes et  entre les savoirs, entre foi et raison, entre science et révélation, entre technique et éthique, entre croyants et non croyants ».