60 ans d'épiscopat du cardinal Korec, évêque dans la clandestinité à 27 ans

Hommage de Benoît XVI

| 1566 clics

ROME, Mercredi 24 août 2011 (ZENIT.org)– Le pape Benoît XVI a rendu hommage au cardinal slovaqueJán Chryzostom Korec, jésuite de 87 ans, et évêque émérite de Nitra, à l’occasion de son 60e anniversaire d’ordination sacerdotale, ce 24 août. Un message en date du 15 août.

C’est Jean-Paul II qui l’a « créé » cardinal en 1991. Il dit de lui-même : « Je ne m’attribue aucun mérite. Plus les années passent, plus je vois clairement que tout ce qui est important appartient à la grâce, c’est-à-dire à Dieu », rapporte Radio Vatican.

Le pape évoque cette ordination « mémorable », en pleine clandestinité, le 24 août 1951, en raison de la persécution du régime communiste tchécoslovaque : l’évêque avait 27 ans !

Il salue ce ministère « exercé de façon exemplaire pendant tant d’années ».

Mgr Korec était le plus jeune évêque du monde. Il a exercé sa charge sans avoir été découvert par les autorités : il travailla pendant 9 ans dans une usine.

Arrêté en 1960, il devint aussi, en prison, pendant 12 ans, « l’ami de tous ». Il y célébrait la messe chaque jour, souligne Radio Vatican qui ajoute : l’expérience la plus dure sera celle de l’isolement.

Il disait : « Si l’on vit le commandement de l’amour, on change les gens qui sont en prison ».

Il avait été accusé par les communistes de « trahison de la patrie », notamment en raison de sa fidélité au pape : il estimait que cette accusation était un « honneur ».

Il sortit de prison très malade, et reprit un travail pour gagner sa vie, comme éboueur à Bratislava, puis dans une usine de goudron, puis comme débardeur de barils dans une usine chimique.

Sa journée était entièrement offerte à différentes intentions. Il offrait sa première heure de travail pour le pape, la deuxième pour son évêque, la troisième pour les jeunes, etc.

Anita S. Bourdin