A Lourdes, le « chemin du Jubilé » proposé à Benoît XVI

Un visite « significative »

| 2520 clics

ROME, Mardi 13 novembre 2007 (ZENIT.org) – A Lourdes, le « chemin du Jubilé » préparé pour le Jubilé du 150e anniversaire des 18 apparitions de la Vierge Marie à Bernadette Soubirous à la grotte de Massabielle sera aussi proposé au pape Benoît XVI (cf. le site du jubilé marial, http://www.lourdes2008.com ).



La salle de presse du Saint-Siège a rendu publique cette intention par son communiqué du 15 juillet 2007.

Mais la date de la venue du pape n’est pas encore fixée, a expliqué l’évêque de Tarbes et Lourdes, Mgr Jacques Perrier, lors d’une conférence de presse en la salle de presse du Saint-Siège, ce mardi matin.

Mgr Perrier a expliqué que le pape lui avait lui-même écrit une lettre autographe, en date du 18 juillet 2005, pour exprimer son désir de participer à un moment « significatif » de ces célébrations jubilaires, entre le 8 décembre 2007 et le 8 décembre 2008.

« Mais il suffit que le pape soit là pour que le moment soit significatif », a fait observer Mgr Perrier.

Comme le rappelait le P. Federico Lombardi, Mgr Perrier avait accueilli le pape Jean-Paul II à Lourdes en 2004.

Mgr Perrier a évoqué la possibilité de proposer à Benoît XVI le « chemin du Jubilé », en quatre étapes, de l’église paroissiale où sont conservés les fonts baptismaux de Bernadette Soubirous, en passant par le « cachot », rue des Petits Fossés - où habitait sa famille au moment de la première apparition, le 11 février 1858 -, pour pénétrer ensuite progressivement dans les sanctuaires, à partir de la porte Saint-Michel, pour se préparer intérieurement à la « rencontre » à la grotte, et enfin, la chapelle de l’asile où Bernadette a fait sa première communion.

Mgr Perrier souligne l’importance de la « marche » dans un pèlerinage. A chaque étape, les pèlerins, qui pourront faire une, deux, trois ou quatre étapes par jour, recevront un insigne marquant cette étape.

Mgr Perrier souligne la signification ecclésiale de cet itinéraire « dans l’Eglise », du baptême à l’eucharistie, car les apparitions sont « dans l’Eglise » et pas en dehors. Et la rencontre avec la Vierge Marie à la grotte a pour but la rencontre avec son fils Jésus Christ, et en particulier la rencontre sacramentelle du Christ dans l’Eucharistie.

Puisque le pape lui-même doit venir, Mgr Perrier n’a pas demandé d’envoyer spécial du pape à Lourdes pour l’ouverture des célébrations.

Mais la célébration du 8 décembre sera cependant présidée par le préfet de la Congrégation romaine pour l’évangélisation des peuples, le cardinal indien Ivan Dias.

L’évêque de Tarbes et Lourdes a demandé une recherche sur les 2 visites précédentes de Joseph Ratzinger à Lourdes. Un curé de la région se souviendrait d’un passage de l’archevêque de Munich et Freising avec un groupe de jeunes dans son église de montagne : il leur aurait offert du café. Pour le moment on n’a pas retrouvé d’images d’archives sur cette visite du cardinal Ratzinger, a confié Mgr Perrier, toujours lors de cette conférence de presse.

Pour ce qui est des méditations mariales du pape Benoît XVI, Mgr Perrier a renvoyé à la prière du pape lors de sa visite du 8 décembre à la place d’Espagne, lieu de pèlerinage romain le jour de la fête de l’Immaculée Conception : l’évêque de Lourdes y voit un « texte majeur » (cf. Zenit du 8 décembre 2006 et Zenit du 9 décembre 2005).

Enfin, Mgr Perrier a évoqué l’ouverture du jubilé, avec une liaison avec Lyon, et la Fête de la Lumière traditionnelle à Notre-Dame de Fourvière. Il a aussi évoqué la possibilité de diffuser des images de la visite de Benoît XVI ce même jour, place d’Espagne.

Pour ce jubilé, le pape devrait accorder aux pèlerins une indulgence plénière, aux conditions de prière et de démarche sacramentelle prévues par l’Eglise, que Mgr Perrier va demander.

Enfin, pour ce qui est de l’éventualité d’autres étapes du voyage du pape en France, Mgr Perrier a confirmé qu’il ne s’agit pour le moment que de rumeurs. Le voyage pourrait ne compter que l’étape de Lourdes.

Quant au secrétaire d’Etat, le cardinal Tarcisio Bertone, il avait pensé se rendre à Lourdes – pour le 15 août - alors qu’il était encore archevêque de Gênes : il pourra maintenir son projet de pèlerinage si ses fonctions et le pape ne l’appellent pas ailleurs.