« A une époque tragique de l’histoire du peuple juif », un cantique « rempli d’espérance »

Commentaire du ch. 36 du livre d’Ezéchiel

| 1944 clics

CITE DU VATICAN, Mercredi 10 septembre 2003 (ZENIT.org) - « A une époque tragique de l’histoire du peuple juif », le cantique du chapitre 36 du livre du prophète Ezéchiel se présente « rempli d’espérance » : le pape Jean-Paul II a souligné ce paradoxe lors de sa catéchèse hebdomadaire.



Le pape s’est en effet rendu aujourd’hui de sa résidence de Castelgandolfo à Rome pour la durée de l’audience hebdomadaire qui s’est tenue à 10 h 30 place Saint-Pierre.

Le Saint Père a poursuivi sa catéchèse sur les psaumes et les cantiques de la liturgie des heures : une catéchèse commencée, rappelons-le, au lendemain du jubilé de l’an 2000 pour, explique le pape dans « Novo millennio ineunte », aider les laïcs à prier la liturgie quotidienne de l’Eglise.

Le pape a commenté ce cantique du ch. 36 d’Ezéchiel que l’Eglise latine chante aux laudes le samedi de la 4e semaine liturgique et qui constitue une « promesse de renouveau » pour le peuple d’Israël.

« Le cantique d’Ézékiel », rappelait le pape, a été « écrit à une époque tragique de l’histoire du peuple juif, celle de la ruine de Jérusalem », mais il « est pourtant rempli d’espérance ».

Jean-Paul II expliquait : « Sûr que Dieu ne veut pas la mort du pécheur mais sa conversion, le prophète annonce une nouvelle alliance où Dieu nous donnera un esprit nouveau, son Esprit ».

Et pour cela, continuait le pape « Il enlèvera notre cœur de pierre, signe de l’obstination dans le mal ; il nous donnera un cœur de chair, source de vie et d’amour ».

Le pape concluait par cette lecture chrétienne du cantique : « Alors, il fera de nous des créatures nouvelles, transformées par l’Esprit du Christ ressuscité ! »

En français, le pape ajoutait : « Je salue cordialement les pèlerins francophones, en particulier les jeunes du Séminaire de Bordeaux. Que l’Esprit de Dieu, qui habite en vous, vous donne la joie de marcher à la suite du Christ et d’être ses témoins! »