Abus sexuels à Dublin : Indignation de Benoît XVI

Le pape annonce une lettre pastorale et des mesures

| 2638 clics

ROME, Vendredi 11 décembre 2009 (ZENIT.org) - Benoît XVI a pris connaissance du dossier sur les abus sexuels commis par des prêtres en Irlande et « partage l'indignation, la trahison et la honte ressentie par tant de fidèles », déclare le Saint-Siège qui annonce une lettre pastorale du pape aux catholiques d'Irlande et des initiatives. Le pape demande à tous de se joindre à lui dans la prière pour les victimes, leurs familles, et tous ceux qui sont touchés par ces crimes « odieux ».

Le président de la conférence des évêques d'Irlande, le cardinal Seán Baptist Brady, archevêque d'Armagh et de Mgr Diarmuid Martin, archevêque de Dublin se sont rendus vendredi au Vatican où ils ont été reçus par le pape et par ses collaborateurs les plus proches.

Cette visite avait pour objet une « évaluation de la situation de l'Eglise en Irlande après la récente publication du Rapport de la Commission Murphy (du nom de sa présidente, la juge Yvonne Murphy ) sur les abus sexuels dont des prêtres se sont rendu coupables dans le diocèse de Dublin.

Des hauts responsables de la secrétairerie d'Etat et les préfets des dicastères romains concernés ont participé à la rencontre, ainsi que le nonce apostolique en Irlande, indique le Vatican qui publie un communiqué en anglais à ce sujet.

Le pape, indique ce communiqué, « a écouté » les préoccupations des évêques irlandais, et ils ont évoqué avec lui « les événements traumatisants qui ont été présentés par le rapport de la commission d'enquête irlandaise sur le diocèse catholique de Dublin ».

« Après avoir étudié le rapport, le Saint-Père a été profondément troublé et bouleversé par son contenu. Il veut exprimer une fois encore ses profonds regrets pour les actions de certains membres du clergé qui ont trahi leurs promesses solennelles faites à Dieu, ainsi que la confiance que les victimes et leurs familles, et la société au sens large avaient placée en eux », rapporte le Vatican.

Benoît XVI, souligne le communiqué, « partage l'indignation, la trahison et la honte ressentie par tant de fidèles en Irlande, et il je joint à eux dans la prière en ce moment difficile de la vie de l'Eglise ».

« Sa Sainteté, ajoute la même source, demande aux catholiques d'Irlande de se joindre à lui dans la prière pour les victimes, leurs familles, et tous ceux qui sont touchés par ces crimes odieux ».

Le pape assure tous ceux que cela concerne que l'Eglise « continuera à suivre cette matière grave avec la plus grande attention de façon à mieux comprendre comment ces événements honteux ont pu arriver et comment développer au mieux des stratégies efficaces et sûres pour empêcher que cela se reproduise ».

Le Saint-Siège dit prendre le rapport « très au sérieux », y compris pour ce qui est du gouvernement des chefs de l'Eglise locale, responsables de la pastorale des enfants.

Le pape a également l'intention d'adresser une lettre pastorale aux fidèles d'Irlande pour leur « indiquer clairement les initiatives qui seront prises pour répondre à la situation », annonce le communiqué.

Il conclut : « Sa Sainteté encourage tous ceux qui ont consacré leur vie à un généreux service des enfants de persévérer dans leurs bonnes œuvres, à l'imitation du Christ, le Bon Berger ».

Anita S. Bourdin