Académie des Sciences sociales : Mme Blair reçue par Benoît XVI

Assemblée plénière de l’académie pontificale

| 456 clics

ROME, Vendredi 28 avril 2006 (ZENIT.org) – Le pape Benoît XVI a reçu en audience privée au Vatican, en fin de matinée, Mme Cherie Blair, née Cherie Booth, catholique, et épouse du Premier ministre britannique Tony Blair, à l’occasion de sa participation à l’assemblée de l’académie pontificale pour les Sciences sociales.



Comme c’est l’usage pour les audiences privées, aucune déclaration n’a été publiée par le Vatican.

Mme Blair a en effet participé, ce matin au Vatican, en y donnant une contribution, à l’assemblée plénière de l’Académie pontificale pour les Sciences sociales qui se tient du 28 avril au 2 mai, sur le thème : « La jeunesse disparaît-elle? Solidarité avec les enfants et les adolescents dans une époque troublée ».

Le pape a d’ailleurs adressé un message, en anglais, à l’académie pontificale à cette occasion.

Mme Blair a insisté, dans sa communication, sur le « dialogue » avec les jeunes comme moyen de découvrir « humblement » ce qu’ils ont « à apprendre aux adultes », et elle a confié à Zenit qu’elle était particulièrement impressionnée par le fait que l’académie pontificale a demandé à des jeunes de venir participer au débat.

Elle a également insisté sur l’importance de la « transmission des valeurs » dans ce monde moderne, et combien il est nécessaire de consacrer du « temps » et de « l’espace » chaque jour aux enfants et aux adolescents et façon à vraiment les « rencontrer » et relever « ensemble » les défis..

Mme Blair ajoutait que « l’Eglise a un rôle très important à jouer parce que c’est l’une des rares organisations active partout dans le monde (…). Ainsi, le dialogue que nous avons ici a une résonance à travers le monde, mais ce doit être un dialogue de foi, d’idées, de valeurs, qui peut ensuite être utilisé dans de nombreux contextes sociaux et politiques particuliers dans le monde (…). Ce qui compte fondamentalement c’est la promotion de la dignité humaine, inhérente et commune à tous, et le fait de voir Dieu dans les autres. On n’insistera jamais assez sur ce message ».

Dans son intervention, Mme Blair a commenté la parabole de l’Enfant prodigue et elle a insisté sur des exemples de solidarité de jeunes eux-mêmes, pour achever sur l’importance du rôle de l’Eglise.