Accord entre le Saint-Siège et le Tchad

Promouvoir la dignité de la personne

Rome, (Zenit.org) Rédaction | 716 clics

Le Saint-Siège et la République du Tchad ont signé un Accord sur le statut juridique de l’Église catholique au Tchad, hier, mercredi 6 novembre 2013, au siège du Ministère des Affaires étrangères du Tchad, à N’djaména.

Cette signature était l’occasion de reconnaître « la valeur sociale de la collaboration entre l’Eglise et le Tchad pour la promotion de la dignité de la personne ».

Mgr Jude Thaddeus Okolo, nonce apostolique au Tchad, représentait le Saint-Siège et M. Moussa Faki Mahamat, ministre des Affaires étrangères et de l’intégration africaine, représentait la République du Tchad.

L’accord, qui comprend 18 articles, « affirme la valeur sociale de la collaboration entre l’Eglise et le Tchad pour la promotion de la dignité de la personne humaine et pour l’édification d’une société plus juste et pacifique ».

Il établit notamment « la reconnaissance de la personnalité juridique de l’Église catholique et des institutions ecclésiastiques » et fixe « le cadre juridique des rapports entre l’Église et l’État ».

Les catholiques représentent 8% de la population de 11,5 millions d'habitants, dans ce pays à majorité musulmane (57%).

Du côté du Saint-Siège, étaient présents entre autres Mgr Jean-Claude Bouchard, O.M.I., président de la Conférence épiscopale du Tchad, Mgr Matthias N’Gartéri Mayadi, archevêque de N’Djaména, Mgr Slađan Ćosić, conseiller de la nonciature apostolique et le P. Gabriel Dobadé, secrétaire général de la Conférence épiscopale du Tchad.

Pour le Tchad, M. Moussa Mahamat Dabo, secrétaire général du Ministère des affaires étrangères et de l’intégration africaine, M. Tordeta Ratebaye, directeur des Affaires juridiques du même Ministère, et M. Djimadoum Guingar, chef du Protocole.

Traduction d’Hélène Ginabat