Ad limina des évêques tchèques: travailler en faveur des familles

Au service de l'homme et de sa dignité (texte intégral)

Rome, (Zenit.org) Pape François | 670 clics

L'évêque "est appelé à offrir partout la réponse du Christ, se consacrant sans réserve au service de l'Evangile, en sanctifiant, en instruisant et guidant le Peuple de Dieu.", rappelle le pape aux évêques de la République tchèques aux termes de leur visite ad limina, souligne le pape François.

Le pape a adressé ce message aux évêques qu'il a reçus ensemble vendredi matin, 14 février, au Vatican.

Le pape a également exhorté les évêques à soutenir les familles tchèques: "c'est seulement en travaillant en faveur des familles qu'on peut renouveler le tissu de la communauté ecclésiale et la société civile elle-même".

Il recommande de faire "percevoir l'Eglise comme l'alliée de l'homme, au service de sa dignité", et il demande une attention particulière aux questions matérielles de façon à garantir la liberté de l'action de l'Eglise : "Il faut une vigilance attentive pour que les biens ecclésiastiques soient administrés avec prudence et transparence, qu'ils soient protégés et préservés, aussi avec l'aide de fidèles laïcs compétents".

Voici notre traduction intégrale du message du pape.

A.B.

Message du pape François aux évêques tchèques

Chers frères en l'épiscopat,

Je vous accueille à l'occasion de votre visite "ad limina Apostolum", par laquelle vous avez rénové et consolidé la communion de l'église qui est en République Tchèque avec le Siège de Pierre. Les rencontres et les colloques cordiaux de ce jour, au sein desquels vous avez dialogué avec moi et avec mes collaborateurs de la curie romaine des joies et des espérances, comme aussi des difficultés et des inquiétudes de la communauté qui vous est confiée, ont été pour moi l'occasion de mieux connaître la situation de l'Eglise dans votre région. Vous êtes à juste titre fiers des solides racines chrétiennes de votre peuple, dont la foi remonte à l'évangélisation de saint Cyrille et saint Méthode ; en même temps vous êtes conscients que l'adhésion au Christ n'est pas seulement la conséquence d'un passé même s'il est important, mais un acte personnel et ecclésial qui engage dans le quotidien de l'histoire de chaque personne et chaque communauté.

Pour favoriser chez les fidèles la juste connaissance de Jésus-Christ et la rencontre personnelle vers Lui, vous êtes appelés surtout à augmenter les initiatives pastorales opportunes vers une solide préparation aux sacrements et à une préparation active à la liturgie. En outre, l'engagement pour l'éducation religieuse est nécessaire ainsi qu'une présence qualifiée dans le monde scolaire et le monde de la culture. Il ne peut manquer de votre part une ouverture vigilante et courageuse aux impulsions nouvelles de l'Esprit Saint, qui distribue son charisme et rend disponible les fidèles laïcs pour assumer des responsabilités et des ministères, utiles au renouvellement et à la croissance de l'Eglise. Pour affronter les défis contemporains et les nouvelles urgences pastorales, une stratégie entre le clergé, les religieux et les fidèles laïcs est nécessaire. Chacun est appelé, selon sa responsabilité, à apporter une contribution généreuse afin que la Bonne Nouvelle soit annoncée dans tous les environnements, même dans les plus hostiles ou les plus lointains de l'Eglise pour que l'annonce puisse rejoindre la périphérie, les différentes catégories de personnes, spécialement les plus faibles et les plus pauvres en espérance. De tout mon cœur je vous souhaite que, fidèles aux paroles du Seigneur qui a promis de rester toujours présent parmi nous (Mt 28,20), vous continuiez à avancer avec les vôtres sur la route d'une joyeuse adhésion à l'Evangile.

Si pendant une longue période l'Eglise de votre pays a été opprimée par des régimes fondés sur des idéologies contraires à la dignité et à la liberté de la personne humaine, aujourd'hui vous devez affronter d'autres embûches, celles par exemple de la sécularisation et du relativisme. Un dialogue constructif avec tous, accompagné d'une annonce infatigable des valeurs évangéliques, est pourtant nécessaire, même avec ceux qui sont loin de tout sentiment religieux. Les communautés chrétiennes sont toujours des lieux d'accueil, d'échange ouvert et apaisé, des artisans de réconciliation et de paix. Stimulant pour la société tout entière dans la recherche du bien commun et dans l'attention envers les plus nécessiteux, elles sont des artisans de la culture de la rencontre.

Devant les situations de précarité dans lesquelles vivent différents groupes de la société, spécialement les familles, les personens âgées et les malades, et devant les fragilités spirituelles et morales de tant de personnes, en particulier des jeunes, toute la communauté chrétienne se sent interpellée, à commencer par ses pasteurs et notamment par son évêque. Il est appelé à offrir partout la réponse du Christ, se consacrant sans réserve au service de l'Evangile, en sanctifiant, en instruisant et guidant le Peuple de Dieu. Je vous exhorte par conséquent à être persévérants dans la prière, généreux pour servir votre peuple, pleins de zèle pour l'annonce de la Parole. Ce sera à vous de prendre soin de vos prêtres avec une affection paternelle : ils sont vos principaux collaborateurs, et leur ministère paroissial requiert une stabilité opportune, soit pour réaliser un programme pastoral profitable, soit pour favoriser un climat de confiance et de sérénité dans la population. Je vous encourage à promouvoir de façon toujours plus organique et capillaire la pastorale des vocations, pour favoriser, spécialement chez les jeunes, la recherche du sens et du don à Dieu et aux frères. Que votre attention soit tournée aussi vers la pastorale familiale : la famille est l'élément porteur de la vie sociale et c'est seulement en travaillant en faveur des familles qu'on peut renouveler le tissu de la communauté ecclésiale et la société civile elle-même. Ensuite, comment ne pas voir l'importance de la présence des catholiques dans la vie publique, comme aussi dans les moyens de communication ? Il dépend aussi d'eux de faire en sorte que on puisse percevoir l'Eglise comme l'alliée de l'homme, au service de sa dignité.

Tous nous connaissons l'importance fondamentale de l'union et de la solidarité entre évêques, comme aussi leur communion avec le Successeur de Pierre. Cette union fraternelle est également à ne pas négliger pour l'efficacité des travaux de votre Conférence épiscopale, qui peut vous donner aussi une plus grande autorité dans vos relations avec les autorités civiles du pays, dans la vie ordinaire comme lorsqu'il faut affronter des problèmes plus délicats. Dans le domaine économique, il est nécessaire de développer un système qui, tout tenant compte du fait que les moyens matériels sont destinés exclusivement à la mission spirituelle de l'Eglise, garantisse le nécessaire à chaque réalité ecclésiale et la liberté de l'activité pastorale. Il faut une vigilance attentive pour que les biens ecclésiastiques soient administrés avec prudence et transparence, qu'ils soient protégés et préservés, aussi avec l'aide de fidèles laïcs compétents.

Chers frères, je vous exprime ma gratitude pour l'infatigable travail pastoral que vous effectuez dans vos Eglises et je vous assure ma proximité spirituelle et de mon soutien dans la prière. En invoquant sur vous et sur votre ministère l'intercession de la Sainte Vierge, je vous demande, s'il vous plaît, de toujours prier pour moi et de tout cœur je vous donne ma bénédiction, à vos prêtres, aux personnes consacrées et à tous les fidèles laïcs.

Traduction de Zenit, Hugues de Warren