Afrique du Nord : un soulèvement inévitable, selon les évêques italiens

Déclaration du président de la conférence épiscopale

| 1381 clics

ROME, Mercredi 23 février 2011 (ZENIT.org) - « Tôt ou tard, les populations réagissent forcément à une anthropologie, et donc à une vision de l'homme qui est contre ses droits fondamentaux, contre sa dignité », a déclaré mardi matin à Gênes, l'archevêque de la ville et président de la conférence épiscopale italienne (CEI), le cardinal Angelo Bagnasco, en marge d'un congrès sur le « désarmement nucléaire : une occasion de développement en Italie et dans le sud du monde ».

Le cardinal Bagnasco commentait les nouvelles provenant de Libye, où divers raids aériens ont été déclenchés au-dessus de tripoli, faisant des centaines de morts parmi la foule qui manifestait pour chasser le leader libyen Mouammar Kadhafi, au pouvoir depuis 42 ans.

« En plus de la Libye, a-t-il dit, selon l'agence italienne Sir, il y a toute la région du nord de l'Afrique et il me semble que cela corresponde à un fait général que l'on a aussi connu à l'Est ».

C'est pourquoi, a-t-il conclu, « en plus des éléments d'ordre économique, il y a certainement cette donnée de fond qui ne peut être contenue par aucun régime, par aucune dictature. Un jour ou l'autre cela expose ».