Afrique : l'apostolat social des Jésuites, défis et espoirs

Bilan de 50 ans d'indépendance

| 890 clics

ROME, mercredi 27 juin 2012 (ZENIT.org) – Cinquante ans après l’indépendance de certains pays africains, les Jésuites d’Afrique réfléchissent sur les défis du continent et les espoirs, annonce un communiqué de l’agence catholique DIA.

Le Réseau Jésuite de l’apostolat social et la Coordination de l’apostolat social, deux services du JESAM (Supérieurs Jésuites d’Afrique et de Madagascar), organisent un séminaire du 24 au 28 juin 2012 à Nairobi, au Kenya.

La rencontre, intitulée « L’Apostolat social jésuite en Afrique à l’épreuve du bilan des indépendances : le rôle des Centres d’étude et d’action sociale », bénéficie de la présence de Jésuites de 15 pays d’Afrique.

Les participants se sont arrêtés notamment sur les défis actuels pour l’Eglise avec la question: « Quel apostolat pour quelle Afrique ? ».

Ils ont constaté un changement profond et radical dans la Compagnie de Jésus en Afrique, car «la majorité des Jésuites en Afrique sont Africains, ce qui est le signe d'un changement structurel ». Il y a donc « de l’espérance en Afrique ».

Le président du JESAM, le P. Michael Lewis, a relevé la « croissance économique rapide », mais aussi « l’insécurité alimentaire pour la majorité des populations, la mauvaise gouvernance ».

Pourtant, ont-ils conclu, « il y a la vie, des grains d’espoir et de changement », c’est pourquoi les Jésuites souhaitent « relever les défis de la pauvreté, de l’insécurité alimentaire et de la mauvaise gouvernance ».