Afrique : Une « famine sans frontières », déplore L’Osservatore Romano

Alarme de la FAO pour le Soudan

| 1005 clics

ROME, Jeudi 6 octobre 2011 (ZENIT.org)– L’Osservatore Romano en italien du 7 octobre dénonce à la une la famine qui s’étend de la Corne de l’Afrique jusqu’au Soudan, sous le titre : « Famine sans frontière ». Avec pour sous-titre : « Les ressources alimentaires diminuent en raison des combats ».

L’OR se fait en effet l’écho de l’appel de l’Organisation de l’ONU pour la Nourriture et l’Agriculture, qui a son siège à Rome, la FAO, et de l’UNHCR, de l’UNICEF, du Programme alimentaire mondial (PAM), de l’Organisation internationale pour les Migrations (OIM): il faudrait 18, 3 millions de dollars pour aider quelque 35.000 réfugiés. Ils demandent l’aide de la communauté internationale.

Le pape Benoît XVI lui-même a lancé un appel pour que l’on secoure les populations de la Corne de l’Afrique, mercredi, à l’audience générale, place Saint-Pierre (cf. Zenit du 5 octobre 2011).

Selon la FAO en effet, il faudrait dans l’immédiat 3,5 millions de dollars pour aider les populations aux frontières du Soudan et du Soudan du Sud, soit quelque 235.000 personnes menacées de famine : diminution des ressources alimentaires et combats entre les troupes gouvernementales et le « Sudan People’s Liberation Movement ».

Cette guerre a bouleversé la saison des moissons car de nombreux habitants ont été contraints de quitter leurs cultures pour fuir les attaques d’artillerie répétées.

La FAO fait état de nouveaux bombardements intenses et d’une escalade de la violence : des milliers de réfugiés ont rejoint la région frontalière avec l’Ethiopie, à Kourmouk.

Le Haut Commisssariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR) prévoit une augmentation « vertigineuse » du nombre des réfugiés dans les jours à venir.

Déjà, quelque 25.000 Soudanais ont trouvé refuge dans l’Ouest de l’Ethiopie où le gouvernement du pays a organisé deux grands camps.

Anita S. Bourdin