Agen et Montauban l'honorent

L'hérésie le craignait

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 542 clics

Le martyrologe romain fait aujorud'hui mémoire de saint Phébade, évêque d'Agen († ap. 392) qui se distingua par sa lutte contre l’hérésie arienne.

La liturgie du diocèse de Montauban propose aujourd’hui pour l’office des lectures un extrait de son livre réfutant les positions d’Arius sur la divinité et l’humanité du Christ: «  C’est du Dieu sans naissance qu’est sorti le Dieu qui peut naître. C’est de l’un que l’un est sorti. Du vrai qu’est sorti le vrai, de la plénitude qu’est sortie la plénitude (…). Il n’est pas un fils imparfait bien qu’il soit né, car il est né de celui qui est parfait, et celui qui l’a engendré n’en n’a pas été amoindri, puisqu’il l’a engendré de lui-même ».

C’est en particulier au concile de Rimini, de 359, qu’il défendit publiquement la foi dans le Christ, vrai Dieu et vrai homme, conformément à la Révélation évangélique et aux définitions du concile de Nicée (325).

Entouré d’une grande vénération dans sa vieillesse, il mourut après 392, année où saint Jérôme le dit encore vivant. Sa fête, le 25 avril, tombe le jour de la Saint-Marc, aussi le fête-t-on le 24 à Montauban et le 28 à Agen.