Agenda européen : les fêtes chrétiennes seront dans l’édition 2011-2012

Mme Christine Boutin rencontre M. John Dalli à Bruxelles

| 1676 clics

ROME, Vendredi 22 avril 2011 (ZENIT.org) - Les fêtes chrétiennes seront dans l'édition 2011-2012 de l'Agenda européen.

En effet, Mme Christine Boutin était le 20 avril à Bruxelles pour rencontrer John Dalli, le Commissaire européen en charge de l'agenda Europa Diary qui avait fait scandale en janvier dernier, indique un communiqué de l'équipe de la pétition de protestation contre leur absence en 2011.

Dans cet agenda, distribué à trois millions d'exemplaires par la Commission européenne, figuraient de nombreuses fêtes religieuses, à l'exception des fêtes chrétiennes. La pétition lancée par le Parti Chrétien-Démocrate a récolté dans toute l'Europe plus de 54 000 signatures en quelques semaines, ce qui a conduit le président de la Commission européenne, M. José Manuel Barroso à prendre des mesures pour stopper la diffusion de l'agenda en question et faire effectuer un rectificatif.

Christine Boutin, Présidente du Parti Chrétien-Démocrate, a donc remis solennellement la liste des signataires au Commissaire John Dalli. Celui-ci a réaffirmé son engagement à faire figurer les fêtes chrétiennes dans la prochaine édition de l'agenda.

Il a en outre rappelé à Christine Boutin qu'il faisait partie de ceux qui avaient souhaité faire inscrire les racines chrétiennes de l'Europe dans le préambule du traité constitutionnel, inscription à laquelle la France s'était particulièrement opposée.

John Dalli a enfin réaffirmé nettement que l'Europe doit se retrouver, en disant : « Si nous perdons nos valeurs, nous perdons notre vision. Nous nous contenterons alors d'agir en devenant complètement populistes. En tant qu'européens, nous devons nous redécouvrir. Nous ne devons pas faire preuve de timidité pour exprimer nos valeurs, construites au cours des siècles. »

Des propos que la Présidente du Parti Chrétien-Démocrate partage pleinement, dans cette réaction : « Alors que nous voyons partout autour de nous se succéder les crises sociales et économiques qui fragilisent notre société, il est primordial d'affirmer sereinement les valeurs communes qui sont notre héritage. L'Europe n'ira nulle part si elle oublie d'où elle vient. »

« Cette pétition, non partisane et ouverte à tous en Europe, a été lancée à l'initiative du Parti Chrétien-Démocrate (France) », précise le communiqué.