Aimantée par le Saint-Sacrement

Agnès conduisait Inès sur le chemin de la sainteté

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 370 clics

Le martyrologe romain fait mémoire, ce 21 janvier, de la bienheureuse espagnole Josèphe Marie de Sainte Agnès, vierge et ermite (1625-1696).

Fille de Luis Albinana et Vicentia Gomar, nobles et pauvres, Inès - Agnès - est née près de Valence, en Espagne, et elle se consacra à Dieu chez les Augustines déchaussées de Benigamin: elle y reçut le nom de Josèphe-Marie de Sainte Agnès.

Au service de toutes, mortifiée par de grandes pénitences, elle passait souvent une grande partie de la nuit dans l'adoration du Saint-Sacrement.

Dieu la rappela à lui un 21 janvier, jour de la fête de sa sainte patronne de baptême, la jeune martyre romaine, Agnès, dont le symbole est un agneau, et qui est spécialement fêtée aujourd'hui, à Rome, en la basilique Sainte-Agnès-hors-les-Murs, où elle repose, et auprès d’elle sa jeune esclave, sainte Emérentienne.