« Ainsi sont les séminaristes », par Mgr Podvin

Mille signes, pour le défi d'unifier sa vie

| 1244 clics

ROME, jeudi 18 octobre 2012 (ZENIT.org) – La maturation d’une vocation c’est « le défi d’unifier sa vie sur une ligne de crête existentielle » fait observer Mgr Podvin dans ces « mille signes ».

Mgr Bernard Podvin, porte-parole des évêques de France, a en effet publié ces « mille signes » sur le site eglise.catholique.fr le 11 octobre, au sujet de la série télévisée « Ainsi soient-ils ».

Il fait également remarquer que les protestations ont pour premier résultat de... faire de la « pub ».

AINSI SONT LES SEMINARISTES.

L'institution protestera-t-elle devant la série "Ainsi soient-ils" ? En pleine diffusion, quelle pub de surcroît ce serait!... Le cocktail réuni par cette production n'est pourtant pas sans impressionner: qualités artistiques indéniables, chaîne prestigieuse, scènes parfois résonnantes d'une intense humanité. Est-ce parce que c'est une fiction que le scénario cède, hélas, le pas à la caricature outrancière? Dommage, car le sujet le valait en ces temps épris de recherche de sens. Les séminaristes  existent aujourd'hui. Certes,  trop peu nombreux au regard des besoins vocationnels de la société et de l’Eglise. Oui, les candidats au sacerdoce rencontrent  le défi d'unifier leur vie  sur une ligne de crête existentielle. Mais pas dans cette ambiance psychotisante. Pas dans cette relation primaire avec l'absolu. Et si cet « Ainsi soient-ils », qui nous laisse sur notre faim, était occasion d’aller à la rencontre de ... « ceux qui sont » !

Mgr Bernard Podvin

Porte-parole des évêques de France