Allemagne : démission de l'évêque de Limbourg

Le pape appelle le diocèse à  la charité et la réconciliation

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 511 clics

Le pape François accepte la démission présentée par Mgr Franz-Peter Tebartz-van Elst, évêque de Limbourg, en Allemagne, le 20 octobre 2013. Il appelle les catholiques du diocèse à « retrouver un climat de charité et de réconciliation ».

Le pape nomme Mgr Manfred Grothe administrateur apostolique et Mgr Tebartz-van Elst « recevra en temps opportun une autre charge », précise un communiqué publié ce 26 mars 2014.

Le train de vie de l'évêque avait défrayé la chronique, au point de faire fuir des milliers de diocésains de l’Église. Il avait été reçu au Vatican en octobre dernier, pour s'expliquer (cf. Zenit du 18 octobre 2013).

Une Commission voulue par la Conférence des évêques d'Allemagne a cherché ces derniers mois à discerner les responsabilités impliquées dans la construction du centre diocésain "Saint Nicolas", pour lequel l'évêque a été accusé de dépenses énormes.

Dans l'attente des résultats, le pape, qui s’est tenu « constamment informé, amplement et objectivement » sur la situation, avait décidé d’éloigner Mgr Tebartz-van Elst en lui accordant « une période de séjour en dehors du diocèse » (cf. Zenit du 23 octobre 2013).

Après une étude « attentive » du rapport de la commission d'enquête, la démission de Mgr Tebartz-van Elst a été acceptée, « attendu que, dans le diocèse de Limbourg, la situation en est au point d’empêcher un exercice fécond de son ministère ».

Dans ce contexte, le pape « demande aux clercs et aux fidèles du diocèse de Limbourg de bien vouloir accueillir les décisions du Saint-Siège avec docilité et de s’engager à retrouver un climat de charité et de réconciliation ».

Mgr Tebartz-van Elst, 53 ans, était évêque auxiliaire de Munster quand il a été nommé évêque de Limbourg, le 28 novembre 2007.

Avec Hélène Ginabat pour la traduction