Allemagne : les enfants mort-nés auront une identité juridique

Une nouvelle loi en faveur de la dignité de l'embryon

Rome, (Zenit.org) | 693 clics

En Allemagne, il est désormais possible de donner légalement un nom, et donc une identité juridique et une sépulture officielle, aux enfants mort-nés, même si leur poids est inférieur à 500 grammes.

Jusqu’ici, en Allemagne, on les appelait « Sternenkinder », les enfants des étoiles, parce que leur nom était inscrit dans les cieux uniquement, sans aucune trace sur la terre. Aujourd’hui, ces petits enfants mort-nés pourront être inscrits par les parents qui le voudront dans le registre civil et avoir une sépulture digne, par décision de la Diète fédérale allemande.

La loi est entrée en vigueur mercredi dernier, 22 mai 2013. Les enfants non nés, même s’ils sont morts au cours de la grossesse, sont donc officiellement reconnus dans le « monde » des êtres humains.

Cette loi, inscrite en faveur de la reconnaissance de l’humanité de l’embryon, dès sa conception, arrive alors que se poursuit la campagne de recueil de signatures « Un de nous », pour la dignité de l’embryon, jusqu’au 31 octobre prochain, au niveau européen. 

Traduction d'Hélène Ginabat