Amérique latine : Créer une culture et une mentalité de la vocation

Fin du IIème congrès continental sur les vocations

| 1514 clics

ROME, Mardi 15 février 2011 (ZENIT.org) - C'est par une célébration dans la Basilique Notre-Dame-des-Anges de Cartago, au Costa Rica, présidée par Mgr Hugo Barrantes Ureña, archevêque de San José, que s'est achevée le IIème Congrès latino-américain sur les vocations, organisé du 31 janvier au 5 février, par le département chargé des vocations et des ministères du Conseil épiscopal latino-américain, et placé sous le signe de « la vocation chrétienne » et de « la pastorale des vocations », dans le passé, dans le présent et à l'avenir.

Après le premier congrès tenu il y a 17 ans sur convocation du Saint-Siège et de la Confédération latino-américaine des religieux, ces assises constituent une initiative des évêques en charge de la pastorale des vocations en Amérique latine et aux Caraïbes.

« Maitre, sur ta Parole je jetterai les filets », était la devise de ce deuxième rassemblement qui a vu la participation de 500 délégués de tout le continent.

Le congrès réunissait de nombreuses délégations de l'Église catholique : les laïcs, les religieux, les instituts séculiers, les prêtres, les évêques, les cardinaux, les délégués du Saint-Siège, le Conseil épiscopal latino-américain (CELAM), la Confédération latino-américaine des religieux (CLAR), l'Organisation des séminaires latino-américains (OSLAM) et la Confédération des instituts séculiers latino-américains (CISAL).

Le Pape Benoit XVI avait envoyé aux participants un message sur la vocation (cf. ZENIT, 1er février 2011), présentant les conditions nécessaires « pour qu'un printemps de vocations puisse fleurir à nouveau sur ce continent ».

Durant le congrès, un certain nombre d'interventions ont mis en évidence le grand changement culturel en cours dans la société latino-américaine avec toutes les opportunités et toutes les limites qu'il comporte, et souligné la nécessité de « créer une culture et une mentalité de la vocation ».

Le père Mario Llanos, salésien argentin, professeur à l'institut de pédagogie de l'université pontificale salésienne de Rome, a présenté les résultats d'une enquête mondiale réalisée par le Saint-Siège avec l'aide des Conférences épiscopales sur la pastorale des vocations dans le monde.

Centré sur la formation des disciples et des missionnaires du Christ, ce congrès a voulu être une réponse aux défis lancés par le document d'Aparecida issu des travaux de la Vème Conférence générale des évêques d'Amérique latine et des Caraïbes qui s'est tenue à Aparecida au Brésil du 13 au 31 mai 2007.

Isabelle Cousturié