Amérique latine : Le prof. Carriquiry secrétaire de la Commission pontificale

Plus de trente ans au service du Conseil pontifical pour les laïcs

| 1233 clics

ROME, Dimanche 15 mai 2011 (ZENIT.org) - Le prof. Guzmán Carriquiry a été nommé par Benoît XVI comme secrétaire de la Commission pontificale pour l'Amérique latine, présidée par le cardinal Marc Ouellet en tant que préfet de la Congrégation des évêques.

Le prof. Carriquiry était sous-secrétaire du Conseil pontifical pour les laïcs où il travaillait depuis Paul VI au service des papes et de l'Eglise.

En 2007, il a publié un ouvrage toujours d'actualité intitulé « Globalisation et humanisme chrétien perspectives sur l'Amérique latine » (aux éditions Anne Sigier, Québec).

La globalisation des marchés économiques provoque, explique la 4e de couverture, des réactions parfois antagonistes. Certains ne voient que des avantages à la libéralisation, alors que d'autres résistent à cet optimisme et investissent plutôt leurs espoirs dans l'altermondialisme.

Le prof. Carriquiry ouvre une « approche inédite » du phénomène et dégage, dans une perspective propre à l'Amérique latine, les enjeux de l'unification de la planète.

En effet, en dénonçant les « idéologies réductrices de l'humain », il promeut une « vision intégrale de la personne » en vue d'un « nouvel ordre éthique » fondé sur « le respect des cultures, la justice et la solidarité entre les nations ».

En s'appuyant sur son expérience des relations internationales, Guzmán Carriquiry Lecour privilégie une « voie catholique de la mondialisation », sans étroitesse confessionnelle, en puisant aux principes et aux critères des valeurs sociales de l'Église.

Sa « critique méthodique » pose les assises d'une « stratégie de paix et de développement » à construire à l'échelle du monde. Par ce livre, il entendait « contribuer à la mondialisation de la charité et de la solidarité au bénéfice des plus pauvres de la Terre ».

Son nouveau service à Rome lui donnera une occasion de promouvoir cette vision, sur le terrain, au bénéfice de toute l'Amérique latine.

Né à Montevideo (Uruguay) en 1944, il est marié à Lidice Maria Gomez Mango, ils ont 4 enfants et plusieurs petits-enfants. Il se présente lui-même comme un « Uruguayen du Rio de la Plata, du Mercosur (marché financier sud-américain), un Américain du Sud, un Latino-américain, qui, par les voies démesurées et inattendues de la Providence, a travaillé au Saint-Siège pendant 30 ans, au centre du catholicisme ». Il est docteur en Droit et Sciences sociales de l'Université de la République, de Montevideo.

Anita S. Bourdin