Amérique latine : Les journalistes invités à « découvrir le silence »

Message de Mgr Celli en la fête de Notre-Dame de Guadalupe

| 1300 clics

ROME, Vendredi 17 décembre 2010 (ZENIT.org) - « En cette période de l'Avent, je vous invite à vivre et à créer des temps et des espaces de silence, pour écouter la voix de Jésus qui parle à nos cœurs », écrit le président du Conseil pontifical pour les communications sociales, Mgr Claudio Maria Celli, dans son message aux professionnels latino-américains de la communication.

Dans ce message, adressé à l'occasion de la fête de Notre-Dame de Guadalupe, sainte patronne du Réseau informatique de l'Église en Amérique latine ( (RIIAL), le représentant du Saint-Siège souligne l'importance de ces moments de « pause » pour prendre du recul par rapport à la frénésie d'une veille de fête comme Noël.

En ce temps de « bombardement médiatique », d' « exigences pastorales » et de « turbulences » au sein des familles, dans les moyens de communication et les paroisses, Mgr Celli invite les communicateurs à prendre le temps de s'interroger sur ce « qu'ils peuvent donner de vraiment substantiel », pour être de vrais messagers de la Parole de Dieu.

« Construisons une digue pour stopper le flot d'occupations et de bruits dans lesquels nous nous laissons souvent entrainer », exhorte-t-il en comparant cette digue, ce temps de silence, à un « grand écran blanc » sur lequel projeter « le film de sa propre vie quotidienne pour la voir clairement ».

« Ce n'est que dans le silence qu'il est possible de se rendre clairement compte des choix que l'on fait », insiste Mgr Celli, car dans le silence « on écoute la voix de Dieu ».

Et l'écouter c'est aller à sa rencontre, vers « une rencontre authentique », devenant ainsi « les vrais disciples de Jésus », rappelle-t-il faisant allusion à la Mission continentale d'évangélisation lancée par l'Eglise en Amérique latine pour « raviver la foi de l'Eglise » et « conduire les fidèles à être des disciples et des missionnaires de Jésus Christ ».

Mgr Celli conclut son message par une prière à Notre-Dame de Guadalupe, lui demandant d'intercéder pour eux auprès de Dieu, afin qu'il leur accorde ce don du « silence intérieur » qui leur permettra de transformer leur vie d'hommes et de femmes en vrais disciples du Seigneur, et pour qu'il fasse fructifier leurs paroles, les textes, les images et les notes musicales, porteurs de la Bonne nouvelle ».