Angélus de l’Epiphanie : "Instaurer la paix dans la vérité et la justice"

| 696 clics

CITE DU VATICAN, Vendredi 9 janvier 2004 (ZENIT.org) – Voici la traduction intégrale de l’allocution de Jean-Paul II lors de l’angélus du 6 janvier, en la fête de l'Epiphanie, publiée par L’Osservatore Romano en langue française du même jour.



"Instaurer la paix dans la vérité et la justice"

1. Aujourd'hui, en la fête de l'Epiphanie du Seigneur, l'Evangile de Matthieu parle d'une "étoile" mystérieuse, qui guida les Mages jusqu'à Jérusalem, puis à Bethléem, où ils adorèrent l'Enfant Jésus (cf. 2, 2.7.9.10).

L'étoile, qui conduit les Mages au Christ, rappelle la riche symbolique de la lumière, très présente à Noël. Dieu est lumière et le Verbe fait homme est "lumière du monde" (Jn 8, 12), lumière qui guide le chemin des nations: "Lumen gentium" .

2. C'est cette grande vérité qui animait mon vénéré prédécesseur Paul VI, lorsque, il y a exactement quarante ans, il accomplit son pèlerinage historique en Terre Sainte. Précisément le 6 janvier 1964, à Bethléem, dans la Basilique de la Nativité, il prononça des paroles mémorables. Il dit entre autres: "Nous regardons le monde avec une immense sympathie. Si le monde se sent étranger au christianisme, le christianisme ne se sent pas étranger au monde" (Insegnamenti, vol. II, 1964, p. 32). Et il ajouta que la mission du christianisme dans l'humanité est une mission d'amitié, de compréhension, d'encouragement, de promotion, d'élévation: c'est-à-dire une mission de salut (cf. ibid., pp. 32-33).

De ce lieu qui a vu naître le Prince de la Paix, il exhorta les responsables des Nations à une collaboration toujours plus étroite en vue d'"instaurer la paix dans la vérité, dans la justice et dans l'amour fraternel" (ibid., pp. 34-35).

3. Je fais miennes de tout coeur ces paroles du serviteur de Dieu Paul VI, tandis que j'invoque l'intercession de la Très Sainte Vierge Marie, étoile de l'humanité en pèlerinage dans le temps. Avec l'aide maternelle de la Vierge, puisse chaque homme atteindre le Christ, Lumière de vérité, et le monde progresser sur la voie de la justice et de la paix.

A l'issue de l'Angelus, le Saint-Père s'est adressé aux pèlerins présents:

J'adresse mes voeux cordiaux aux frères et soeurs des Eglises orientales, qui, suivant le calendrier julien, célèbrent en ces jours le saint Noël, en leur assurant mon souvenir constant dans la prière.
Je souhaite à tous de toujours marcher dans la lumière du Christ.

(©L'Osservatore Romano - 6 janvier 2004)