Angélus du 17 janvier 2010

Journée du Réfugié, du Judaïsme, unité des chrétiens, Haïti

| 2259 clics

ROME, Dimanche 17 janvier 2010 (ZENIT.org) - Journée du Réfugié, du Judaïsme et visite à la communauté juive de Rome, unité des chrétiens, Haïti : ce sont les principaux thèmes des interventions de Benoît XVI avant et après la prière de l'angélus dominical en présence de milliers de visiteurs, depuis la fenêtre de son bureau, qui donne place Saint-Pierre.

AVANT L'ANGELUS

Chers frères et sœurs !

Ce dimanche, on célèbre la Journée mondiale du Migrant et du Réfugié. La présence de l'Eglise aux côtés de ces personnes a été constante dans le temps, jusqu'à atteindre des objectifs singuliers au début du siècle dernier : il suffit de penser aux figures du bienheureux évêque Giovanni Battista Scalabrini et de sainte Francesca Cabrini. Dans le message que j'ai envoyé à cette occasion, j'ai attiré l'attention sur les migrants et les réfugiés mineurs. Jésus Christ, qui a vécu, en tant que nouveau-né, l'expérience dramatique du réfugié à cause des menaces de Hérode, enseigne à ses disciples d'accueillir les enfants avec un grand respect et avec amour. L'enfant aussi, en effet, quelle que soit sa nationalité et la couleur de sa peau, doit être avant tout et toujours considéré comme une personne, image de Dieu, à promouvoir et à protéger contre toute marginalisation et exploitation. Il faut en particulier tout faire pour assurer aux mineurs qui vivent dans un pays étranger des garanties au plan législatif et surtout qu'ils soient accompagnés dans les innombrables problèmes qu'ils doivent affronter. J'encourage vivement les communautés chrétiennes et les organismes qui s'engagent au service des mineurs migrants et réfugiés, et je vous exhorte tous à avoir pour eux une vive sensibilité éducative et culturelle, selon l'esprit évangélique authentique.

Cet après-midi, presque 24 ans après la visite historique du vénérable Jean-Paul II, je me rendrai à la grande synagogue de Rome, appelée « Temple majeur », pour rencontrer la communauté juive de la ville et franchir une nouvelle étape sur le chemin de concorde et d'amitié entre catholiques et juifs.

En effet, malgré les problèmes et les difficultés, on respire, entre croyants des deux religions, un climat de grand respect et de dialogue, ce qui témoigne du fait que les rapports ont mûri et de l'engagement commun de mettre en valeur ce qui nous unit : la foi dans le Dieu unique, avant tout, mais aussi la protection de la vie et de la famille, l'aspiration à la justice sociale et à la paix.

Enfin, je rappelle que s'ouvre demain la traditionnelle Semaine de prière pour l'Unité des chrétiens. Chaque année, elle constitue, pour ceux qui croient dans le Christ, un temps propice pour se rencontrer, se connaître, prier et réfléchir ensemble. Le thème biblique, tiré de l'évangile de saint Luc, fait écho aux paroles de Jésus ressuscité à ses disciples : « Vous serez témoins de tout cela » (Lc 24, 48). Notre annonce de l'Evangile du Christ sera d'autant plus crédible et efficace que nous serons plus unis dans son amour, comme de vrais frères. J'invite donc les paroisses, les communautés religieuses, les associations et les mouvements ecclésiaux à prier sans cesse, de façon particulière pendant les célébrations eucharistiques, pour la pleine unité des chrétiens.

Confions ces trois intentions - nos frères migrants et réfugiés, le dialogue religieux avec les juifs, et l'unité des chrétiens - à l'intercession maternelle de la très sainte Vierge Marie, Mère du Christ et Mère de l'Eglise.

APRES L'ANGELUS

En italien

Notre pensée se tourne ces jours-ci vers les chères populations de Haïti, et l'on prie de tout cœur. Le Nonce apostolique, qui, grâce à Dieu, va bien, me tient constamment informé et l'on a ainsi appris la douloureuse disparition de l'archevêque, et de nombreux prêtres, religieux et séminaristes. Je suis et j'encourage l'effort des nombreuses organisations caritatives, qui prennent en charge les immenses besoins du pays. Je prie pour les blessés, pour les sans abri, et pour ceux qui ont tragiquement perdu la vie.

En cette Journée mondiale du Migrant et du Réfugié, je suis heureux de saluer les représentants de différentes communautés ethniques ici rassemblées. Je souhaite à tous de participer pleinement à la vie sociale et ecclésiale, en conservant les valeurs de leurs cultures d'origine. Je salue aussi les Brésiliens descendants des émigrés du Trentin. Merci d'être venus.

Enfin, j'adresse une salutation spéciale aux participants de la seconde édition du Festival international des Itinéraires de l'Esprit, en liaison avec nous depuis la Nouvelle Foire de Rome où la messe vient d'être célébrée par le président du Conseil pontifical de la pastorale des migrants et des itinérants.

En français

J'accueille avec joie les pèlerins francophones. À la veille de l'ouverture de la Semaine de prière pour l'Unité des chrétiens, n'ayons pas peur d'être ensemble des témoins authentiques du Christ ressuscité, présent dans notre monde. Puisse l'Esprit-Saint envoyer à son Église le don de l'unité ! L'Évangile de ce jour nous offre le signe des noces de Cana. Il nous invite à ne pas nous laisser envahir par le doute et par les soucis, car le Christ est vraiment venu pour tous les hommes. A l'exemple de Marie laissons nous conduire par son divin Fils. Écoutons-la nous dire « faites tout ce qu'il vous dira ». Que la Vierge Sainte intercède pour nous et pour tous les hommes ! J'implore sa protection particulièrement pour la chère population haïtienne, si durement éprouvée, afin qu'elle trouve assistance et réconfort. Que Notre-Dame du Perpétuel Secours, patronne d'Haïti, protège ses fils et ses filles ! Bon dimanche et bonne semaine à tous !

En anglais, le pape a salué une délégation du Collège Loras, à Dubuque, aux Etats-Unis, le "Catholic Studies Program"

En allemand, le pape a salué une délégation de Freising dont il est citoyen d'honneur depuis hier, 16 janvier

En polonais

J'adresse une salutation aux Polonais. Je m'unis particulièrement à ceux qui prient à Tarnów, où se déroulent les célébrations principales de la Journée du Judaïsme de l'Eglise catholique en Pologne. Que la rencontre bienveillante entre les différentes traditions et cultures conduise à la compréhension réciproque et au respect mutuel. Je vous bénis de tout cœur.

En italien

Je salue avec affection les pèlerins de langue italienne, en particulier les nombreux membres de l'Association italienne des éleveurs, venus à l'occasion de la mémoire liturgique de leur patron, saint Antoine, abbé. Chers amis, j'exprime toute mon appréciation pour votre engagement en faveur d'un développement juste, solidaire et respectueux de l'environnement et je souhaite tout le bien possible à votre activité.

© Copyright du texte original plurilingue : Libreria Editrice Vaticana

Traduction Zenit