Angélus du dimanche 20 janvier

Texte intégral

| 2493 clics

ROME, Dimanche 20 janvier 2008 (ZENIT.org) - Nous publions ci-dessous le texte de la méditation que le pape Benoît XVI a prononcée à l'occasion de la prière de l'Angélus, ce dimanche 20 janvier, en présence des pèlerins réunis place Saint-Pierre.

AVANT L'ANGELUS

Nous avons commencé, il y a deux jours, la Semaine de prière pour l'Unité des chrétiens, pendant laquelle les catholiques, les orthodoxes, les anglicans, et les protestants, conscients que leurs divisions constituent un obstacle à l'accueil de l'Evangile, implorent ensemble du Seigneur, plus intensément encore, le don de la pleine communion. Cette initiative providentielle est née il y a cent ans, lorsque le Père Paul Wattson a lancé « l'Octave » de prière pour l'unité de tous les disciples du Christ. C'est pourquoi sont aujourd'hui présents place Saint-Pierre les fils et les filles spirituels du père Wattson, les Frères et les Sœurs de l'Atonement que je salue cordialement et que j'encourage à continuer à se dévouer spécialement à la cause de l'unité. Nous avons tous le devoir de prier et de travailler pour surmonter toute division entre chrétiens, en répondant au désir du Christ : « Ut unum sint » [Que tous soient un, ndlr]. La prière, la conversion du cœur, le renforcement des liens de communion forment l'essence de ce mouvement spirituel, qui pourra conduire bientôt les disciples du Christ, nous l'espérons, à la célébration commune de l'Eucharistie, manifestation de leur pleine unité.

Le thème biblique de cette année a une signification très dense : « Priez sans cesse » (1 Th 5, 17). Saint Paul s'adresse à la communauté de Thessalonique qui vivait des oppositions et des conflits internes, pour rappeler avec force certaines attitudes fondamentales parmi lesquelles ressort précisément la prière continuelle. Par cette invitation, il veut faire comprendre que la nouvelle vie en Christ et dans l'Esprit Saint donne la capacité de dépasser tout égoïsme, de vivre ensemble en paix, et en union fraternelle, de porter de bon gré les poids et les souffrances les uns des autres. Nous ne devons jamais nous lasser de prier pour l'unité des chrétiens ! Lorsque Jésus, lors de la Dernière Cène, a prié afin que les siens « soient un », il avait à l'esprit une finalité précise : « afin que le monde croie » (Jn 17, 21). La mission évangélisatrice de l'Eglise passe donc par le chemin œcuménique, le chemin de l'unité de la foi, du témoignage évangélique et de la fraternité authentique.

Comme chaque année, je me rendrai vendredi prochain, 25 janvier, à la basilique Saint-Paul-hors-les-Murs, pour conclure, par les vêpres solennelles, cette Semaine de prière pour l'unité des chrétiens. J'invite les Romains et les pèlerins à s'unir à moi et aux chrétiens des Eglises et communautés ecclésiales qui prendront part à la célébration pour demander à Dieu le don précieux de la réconciliation entre tous les baptisés. Que la Mère de Dieu dont on rappelle aujourd'hui l'apparition à Alphonse Ratisbonne, en l'église Sant'Andrea delle Fratte, obtienne du Seigneur pour tous ses disciples l'abondance de l'Esprit saint, de façon à ce qu'ensemble nous puissions atteindre l'unité parfaire, et offrir ainsi le témoignage de foi et de vie dont le monde a un besoin urgent.

APRES L'ANGELUS

Je désire avant tout saluer les jeunes universitaires, les professeurs et vous tous qui êtes venus aujourd'hui aussi nombreux Place Saint-Pierre pour participer à la prière de l'Angélus et pour m'exprimer votre solidarité ; j'adresse aussi une salutation aux nombreux autres qui s'unissent à nous spirituellement. Je vous remercie de tout cœur, chers amis, je remercie le cardinal vicaire qui s'est fait le promoteur de ce moment de rencontre. Comme vous le savez, j'avais accueilli très volontiers l'invitation courtoise qui m'avait été adressée d'intervenir jeudi dernier lors de l'inauguration de l'année académique de « La Sapienza - Université de Rome ». Je connais bien cet athénée, je l'estime et je suis attaché aux étudiants qui le fréquentent : chaque année, à différentes occasions, beaucoup d'entre eux viennent me voir au Vatican, avec leurs collègues des autres universités. Hélas, comme on le sait, le climat qui s'était créé a rendu ma présence à la cérémonie inopportune. J'ai dû surseoir, malgré moi, mais j'ai voulu envoyer cependant le texte que j'avais préparé pour l'occasion. Je suis lié au milieu universitaire qui a été mon monde pendant longtemps, par l'amour de la recherche de la vérité, de la confrontation, du dialogue franc, et respectueux des positions réciproques. Tout cela fait aussi partie de la mission de l'Eglise, engagée à suivre fidèlement Jésus, Maître de vie, de vérité et d'amour. En tant que professeur, pour ainsi dire émérite, qui a rencontré tant d'étudiants dans sa vie, je vous encourage tous, chers universitaires, à être toujours respectueux des opinions d'autrui, et à chercher la vérité et le bien, avec un esprit libre et responsable. A tous et à chacun, je renouvelle l'expression de ma gratitude en vous assurant de mon affection et de ma prière.

Je salue maintenant les responsables, les dirigeants, les enseignants, les parents et les élèves des écoles catholiques, venus à l'occasion de la Journée de l'Ecole catholique, que le diocèse de Rome célèbre aujourd'hui. Dans l'éducation à la foi des adolescents et des jeunes, un rôle important est aussi confié à l'école catholique : je vous encourage donc à continuer votre travail qui place l'Evangile au centre, avec un projet éducatif qui vise la formation intégrale de la personne humaine. Malgré les difficultés que vous rencontrez, poursuivez donc votre mission avec courage et avec confiance en cultivant une constante passion pour l'éducation, et votre engagement généreux au service des générations nouvelles.

A l'issue de l'Angélus le pape a salué les pèlerins en différentes langues. Voici ce qu'il a dit en français :

Je salue avec joie les pèlerins francophones, en ce dimanche de la semaine de prière pour l'unité des chrétiens. J'invite tous ceux et celles qui, par le baptême, partagent la foi dans le Christ Jésus et les communautés chrétiennes à vivre intensément ce rendez-vous spirituel annuel et à implorer de Dieu le don de la pleine unité de tous les disciples du Christ. Que la Vierge Marie nous aide sur le chemin de l'unité. Avec ma Bénédiction apostolique.

[© Copyright du texte original plurilingue : Libreria Editrice Vaticana - Traduction réalisée par Zenit]