Angélus du Dimanche 24 Janvier

Texte intégral

| 1908 clics

ROME, Dimanche 24 Janvier 2010 (ZENIT.org) - Nous publions ci-dessous les paroles prononcées par Benoît XVI lors de la prière de l'Angélus qu'il a récitée le 24 janvier de la fenêtre de ses appartements, place Saint Pierre.

AVANT L'ANGELUS

Chers frères et sœurs !

Nous trouvons parmi les lectures de la liturgie d'aujourd'hui, le texte célèbre de la Première Lettre aux Corinthiens, dans lequel saint Paul compare l'Eglise au corps humain. Ainsi, l'Apôtre écrit : « De même, en effet, que le corps est un, tout en ayant plusieurs membres, et que tous les membres du corps, en dépit de leur pluralité, ne forment qu'un seul corps, ainsi en est-il du Christ. Aussi bien est-ce en un seul Esprit que nous tous avons été baptisés en un seul corps, Juifs ou Grecs, esclaves ou hommes libres, et tous nous avons été abreuvés d'un seul Esprit » (1 Co 12,12-13). L'Eglise est conçue comme un corps, dont le Christ est la tête, et forme avec Lui un tout. Toutefois, ce que l'Apôtre tient à communiquer, c'est l'idée de l'unité dans la multiplicité des charismes, qui sont les dons de l'Esprit Saint. Grâce à eux, l'Eglise se présente comme un organisme riche et vital, non uniforme, fruit de l'unique Esprit Saint qui nous conduit tous à l'unité profonde, assumant les diversités sans les abolir et en réalisant un ensemble harmonieux. Elle prolonge dans l'histoire la présence du Seigneur ressuscité, particulièrement à travers les Sacrements, la Parole de Dieu, les charismes et les ministères distribués dans la communauté. Ainsi, c'est vraiment dans le Christ et dans l'Esprit que l'Eglise est une et sainte, c'est-à-dire une communion intime qui transcende les capacités humaines et les soutient.

Il me plaît de souligner cet aspect alors que nous vivons la « Semaine de prière pour l'unité des chrétiens », qui se conclura demain, fête de la Conversion de saint Paul. Selon la tradition, je célèbrerai dans l'après-midi les Vêpres dans la basilique de Saint-Paul hors-les-murs, avec la participation des représentants des autres Eglises et des Communautés ecclésiales présentes à Rome. Nous invoquerons de Dieu le don de la pleine unité de tous les disciples du Christ et, en particulier, suivant le thème de cette année, nous renouvellerons l'engagement d'être ensemble témoins du Seigneur crucifié et ressuscité (cf. Lc 24,48). La communion des chrétiens rend en effet plus crédible et efficace l'annonce de l'Evangile, comme Jésus l'affirma en priant le père à la veille de sa mort : « Que tous soient un ... afin que le monde croie » (Jn 17,21).

Je désire enfin, chers amis, rappeler la figure de saint François de Sales, dont la mémoire liturgique a lieu le 24 janvier. Né en Savoie en 1567, il étudia le droit à Padoue et à Paris et, appelé par le Seigneur, devint prêtre. Il se consacra avec intérêt à la prédication et à la formation spirituelle des fidèles, enseignant que l'appel à la sainteté est pour tous et que chacun - comme le dit saint Paul avec la comparaison du corps - a sa place dans l'Eglise. Saint François de Sales est le patron des journalistes et de la presse catholique. Je confie le Message pour la Journée mondiale des communications sociales, que je signe chaque année à cette occasion et qui a été présenté hier au Vatican, à son assistance spirituelle.

Que la Vierge Marie, Mère de l'Eglise, nous obtienne de toujours progresser dans la communion, pour transmettre la beauté d'être une seule chose dans l'unité du Père, et du Fils et du Saint Esprit. 

APRES L'ANGELUS

A l'issue de l'Angélus, le pape a salué les pèlerins présents en différentes langues. Voici ce qu'il a dit en italien :

Hier, à Barcelone, José Samsó i Elías, prêtre et martyr catalan, tué pendant la guerre civile, a été proclamé bienheureux. Véritable témoin du Christ, il mourut en pardonnant à ses persécuteurs. Pour les prêtres, et particulièrement pour les curés, il constitue un modèle de consécration à la catéchèse et à la charité envers les pauvres.

Puis en français :

En ce dimanche de la Semaine de prière pour l'unité des chrétiens, je salue avec joie les pèlerins francophones. Prenant la comparaison du corps humain, saint Paul met en lumière la solidarité qui doit exister entre tous les membres du Corps du Christ, l'Église. Chacun est donc invité à mettre en valeur les dons qu'il a reçus de l'Esprit en vue de la construction de ce Corps. Dieu veut que nous le servions dans l'unité de la foi. Demandons ardemment au Christ de faire à son Église le don de cette unité ! Que la Vierge Marie aide chacun et chacune sur ce chemin ! Bon dimanche et bonne semaine à tous !

© Copyright du texte original plurilingue : Libreria Editrice Vaticana

Traduction Zenit