Angélus du dimanche 3 février

Texte intégral

| 1302 clics

ROME, Dimanche 3 février 2008 (ZENIT.org) - Nous publions ci-dessous le texte intégral de la méditation que le pape Benoît XVI a prononcée ce dimanche à l'occasion de la prière de l'Angélus.

AVANT L'ANGELUS

Chers frères et sœurs,

Je voudrais confier aujourd'hui à votre prière plusieurs intentions. En premier lieu, en rappelant qu'hier, en la fête liturgique de la Présentation du Seigneur, nous avons célébré la Journée de la Vie consacrée, je vous invite à prier pour ceux que le Christ appelle à le suivre de plus près par une consécration spéciale. A ces frères et sœurs qui se dévouent totalement au service de Dieu et de l'Eglise par les vœux de pauvreté, chasteté et obéissance, va notre gratitude. Que la Vierge Sainte obtienne de nombreuses et saintes vocations à la vie consacrée, qui constitue une richesse inestimable pour l'Eglise et pour le monde.

Une autre intention de prière nous est offerte par la Journée pour la Vie qui est célèbrée aujourd'hui en Italie et qui a pour thème : « Servir la vie ». Je salue et je remercie tous ceux qui sont venus place Saint-Pierre pour témoigner de leur engagement à défendre et promouvoir la vie et pour répéter que « la civilisation d'un peuple se mesure à sa capacité de servir la vie » (Message de la CEI pour la XXXe Journée nationale pour la vie). Que chacun, selon ses possibilités, sa profession et ses compétences, se sente toujours poussé à aimer et à servir la vie, de son commencement à sa fin naturelle. C'est en effet le devoir de tous d'accueillir la vie humaine comme un don à respecter, à protéger, à promouvoir, plus encore lorsqu'elle est fragile et qu'elle a besoin d'attentions et de soins, que ce soit avant la naissance ou dans sa phase terminale. Je m'unis aux évêques italiens pour encourager ceux qui, non sans fatigue mais avec joie, sans bruit mais avec un grand dévouement, assistent des parents âgés ou handicapés, et ceux qui consacrent régulièrement une partie de leur temps pour aider ces personnes de tout âge dont la vie est éprouvée par tant de formes diverses de pauvreté.

Prions aussi pour que le Carême, qui commencera mercredi prochain par le Rite des Cendres - que je célébrerai comme chaque année en la basilique Sainte-Sabine à l'Aventin - soit un temps de conversion authentique pour tous les chrétiens, appelés à un témoignage de foi toujours plus authentique et courageux. Confions ces intentions de prière à la Vierge. Depuis hier jusqu'à la journée du 11 février incluse, mémoire de la Bienheureuse Vierge de Lourdes et 150ème anniversaire des apparitions, il est possible de recevoir l'indulgence plénière, applicable aux défunts, aux conditions habituelles - confession, communion et prière selon les intentions du pape - en s'arrêtant pour prier devant une image bénie de la Vierge de Lourdes exposée à la vénération publique. Pour les personnes âgées et les malades, cela est possible à travers le désir du cœur. Que Marie, Mère et Etoile de l'espérance, éclaire nos pas, et fasse de nous des disciples de Jésus Christ toujours plus fidèles.

APRES L'ANGELUS

Je vous invite à vous unir aux frères et sœurs du Kenya, dont certains sont ici présents place Saint-Pierre, dans la prière pour la réconciliation, la justice, et la paix dans leur pays. Je vous assure tous de ma proximité et je souhaite que les efforts de médiation actuellement en cours puissent aboutir et conduire, grâce à la bonne volonté et à la collaboration de tous, à une rapide solution du conflit, qui a déjà provoqué trop de victimes.

La méchanceté, et sa charge de douleur, semble ne pas connaître de limite en Irak, comme nous l'apprennent les très tristes nouvelles de ces jours-ci. J'élève à nouveau ma voix en faveur de la population durement éprouvée et j'invoque pour elle la paix de Dieu.

Je ne cesse d'élever vers Dieu de ferventes prières pour la Colombie, où, depuis longtemps, de nombreux fils et filles de ce pays bien-aimé sont victimes d'extorsions, d'enlèvements, et de la perte violente d'êtres chers. Je demande au Seigneur que s'arrêtent définitivement ces souffrances inhumaines, et que l'on trouve des chemins de réconciliation, de respect mutuel, et de concorde sincère, en restaurant ainsi la fraternité et la solidarité, qui sont les fondements solides pour atteindre le juste progrès et construire une paix stable

Dans mon message pour la récente Journée mondiale de la Paix, j'ai souligné le fait que c'est en famille que l'on apprend le lexique de la coexistence civile et que l'on découvre les valeurs humaines. Les festivités du nouvel an lunaire verront réunies dans la joie, ces prochains jours, les familles de différents pays d'Asie. Je souhaite à tous bien et prospérité et je souhaite qu'ils sachent conserver et mettre en valeur ces traditions de vie familiale belles et fructueuses, au bénéfice de leurs Nations respectives et de ces pays où ils vivent actuellement.

Dans le diocèse de Rome commence aujourd'hui la « Semaine diocésaine de la vie et de la famille » dont le moment fort sera la célébration de la « Fête diocésaine de la famille », dimanche prochain, dans le Sanctuaire de la Vierge du Divino Amore. J'encourage tous les parents à redécouvrir la grandeur et la beauté de la mission éducative. Oui, éduquer est très difficile mais enthousiasmant ! Faites vivre à vos enfants, dès le plus jeune âge, cette proximité dont témoigne l'amour, donnez-vous vous-mêmes, afin qu'ils se donnent à leur tour aux autres et au monde avec sérénité et générosité. Que l'âme de l'éducation soit toujours la confiance en Dieu qui « donne l'espérance au monde futur » !

Puis le pape a salué les pèlerins francophones en disant :

Chers pèlerins, je vous adresse mes salutations cordiales, notamment aux membres du Rotary club de Besançon et de Regensburg. Que les Béatitudes, proposées par la liturgie de ce jour, soient la charte de votre existence. Elles donneront le dynamisme nécessaire à votre vie chrétienne et l'espérance qu'une vie belle et bonne vous conduira à la rencontre du Christ Sauveur. Avec ma Bénédiction apostolique.

[© Copyright du texte original plurilingue : Libreria Editrice Vaticana - Traduction réalisée par Zenit]