Angélus du jeudi 6 janvier : solennité de l’Epiphanie

Texte intégral

| 2037 clics

ROME, Jeudi 6 janvier 2011 (ZENIT.org) - Nous publions ci-dessous le texte des paroles prononcées par Benoît XVI lors de la prière de l'Angélus, ce jeudi place Saint-Pierre, à l'occasion de la fête de l'Epiphanie. Auparavant, le pape avait présidé la célébration eucharistique dans la basilique Saint-Pierre.

***

AVANT L'ANGELUS

Chers frères et sœurs !

Nous célébrons aujourd'hui l'Epiphanie, la manifestation de Jésus au monde entier, représenté par les Mages, qui rejoignirent Jérusalem de l'Orient pour rendre hommage au Roi des Juifs dont ils avaient appris la naissance par l'apparition d'une nouvelle étoile dans le ciel (cf. Mt 2,1-12). En effet, avant l'arrivée des Mages, la connaissance de cet événement avait peu dépassé le cercle familial : outre Marie et Joseph, et probablement d'autres proches, il était connu des pasteurs de Bethléem qui, ayant entendu l'annonce joyeuse, avaient accouru pour voir l'enfant alors qu'il se trouvait encore dans la mangeoire. La venue du Messie, l'attente du monde que les Prophètes avaient prédit, restait ainsi au début dans l'enfouissement. Jusqu'à ce que, justement, ces mystérieux personnages, les Mages, rejoignent Jérusalem pour demander des nouvelles du ‘roi des Juifs', né depuis peu. Evidemment, s'agissant d'un roi, ils se rendirent au palais royal où résidait Hérode. Mais ils ne savaient rien de cette naissance et, très préoccupé, il convoqua immédiatement les prêtres et les scribes qui, sur la base des célèbres prophéties de Michée (cf. 5,1), affirmèrent que le Messie devait naître à Bethléem. Et en effet, repartis dans cette direction, les Mages virent de nouveau l'étoile qui les guida jusqu'au lieu où se trouvait Jésus. Une fois entrés, ils se prosternèrent et l'adorèrent, lui offrant des dons symboliques : de l'or, de l'encens et de la myrrhe. Voilà l'épiphanie, la manifestation : la venue et l'adoration des Mages est le premier signe de l'identité singulière du fils de Dieu qui est aussi l'enfant de la Vierge Marie. Dès lors commença à se propager la question qui accompagnera toute la vie du Christ et qui, de diverses manières, traverse les siècles : qui est ce Jésus ? 

Chers amis, c'est la question que l'Eglise veut susciter dans le cœur de tous les hommes : qui est Jésus ? C'est l'inquiétude spirituelle qui pousse la mission de l'Eglise : faire connaître Jésus, son Evangile, pour que chaque homme puisse découvrir sur son visage humain le visage de Dieu, et être éclairé de son mystère d'amour. L'Epiphanie préannonce l'ouverture universelle de l'Eglise, son appel à évangéliser le monde. Mais l'Epiphanie nous dit aussi de quelle manière l'Eglise réalise cette mission : en reflétant la lumière du Christ et en annonçant sa Parole. Les chrétiens sont appelés à imiter le service que fit l'étoile pour les Mages. Nous devons resplendir comme des enfants de lumière, pour attirer le monde à la beauté du Règne de Dieu. Et à tous ceux qui cherchent la vérité, nous devons offrir la Parole de Dieu qui conduit à reconnaître Jésus « le Dieu véritable et la Vie éternelle » (1 Jn 5,20).

Encore une fois, nous ressentons en nous une profonde reconnaissance pour Marie, la Mère de Jésus. Elle est l'image parfaite de l'Eglise qui donne au monde la lumière du Christ : elle est l'Etoile de l'évangélisation. «Respice Stellam », nous dit saint Bernard : regarde l'Etoile, toi qui vas à la recherche de la vérité et de la paix ; tourne le regard vers Marie et Elle te montrera Jésus, lumière pour tout homme et pour tous les peuples.

APRES L'ANGELUS

Après la prière de l'Angélus, le pape s'est adressé aux pèlerins en différentes langues. Voici ce qu'il a dit en italien :

J'adresse de tout cœur mon salut et mes vœux les plus fervents aux frères et sœurs des Eglises orientales qui célèbreront Noël demain. Que la bonté de Dieu, apparue en Jésus-Christ, Verbe incarné, renforce en tous la foi, l'espérance et la charité et donne réconfort aux communautés qui sont dans l'épreuve.

Je rappelle ensuite que l'Epiphanie est la Journée missionnaire des Enfants, proposée par l'Oeuvre pontificale de la sainte enfance. Nombreux sont les enfants et les jeunes, organisés dans les paroisses et dans les écoles, qui forment un réseau spirituel et de solidarité pour aider les jeunes de leur âge en difficulté. Il est très beau et important que les enfants grandissent avec une mentalité ouverte au monde, avec des sentiments d'amour et de fraternité, dépassant l'égocentrisme et le consumérisme. Chers enfants et chers jeunes, par votre prière et votre engagement, vous collaborez à la mission de l'Eglise. Je vous remercie pour cela et je vous bénis !

Puis il a affirmé en français :

Je suis heureux de vous saluer, chers pèlerins de langue française ! En la solennité de l'Épiphanie, nous contemplons le Verbe Incarné comme notre Sauveur et notre Roi. Rendons-lui grâce pour les signes de sa présence et les marques de sa grâce dans nos vies, et marchons allègrement vers la claire vision de sa splendeur éternelle. Que la Vierge Marie, sa Mère, nous y accompagne ! Bonne fête à tous !

© Copyright du texte original plurilingue : Libreria Editrice Vaticana

Traduction : Zenit