Anglicans et catholiques pour un enseignement éthique juste

ARCIC III, à Hong Kong

| 878 clics

Traduction d'Hélène Ginabat

ROME, jeudi 17 mai 2012 (ZENIT.org) – Comment les deux traditions chrétiennes, anglicane et catholique, définissent-elles un enseignement éthique juste ? C’est sur ce thème que s’est réunie à Hong Kong, cette semaine, la Commission internationale anglicane-catholique romaine (ARCIC), qui vient de conclure la seconde réunion de sa troisième phase,

La  réunion s’est tenue à la Mission pour les Marins de Kowloon, une communauté œcuménique dirigée par des anglicans, des catholiques romains et des luthériens danois et allemand.

Créée en 1966, l’ARCIC est parrainée par le Conseil consultatif anglican et par le Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens. Elle est actuellement présidée par l’archevêque anglican David Moxon, des diocèses de Nouvelle-Zélande, et par Mgr Bernard Longley, archevêque de Birmingham (Angleterre).

Le groupe était chargé d’étudier l’Eglise en tant que communion, locale et universelle, et de voir comment l’Eglise locale et universelle parvient à discerner, dans la communion, un enseignement éthique juste. Ils devaient aussi examiner la manière de comprendre et de poursuivre aujourd’hui l’engagement à rétablir la pleine unité visible.

L’ARCIC prépare aussi des études de cas concernant des aspects théologiques  de problèmes divergents comme le divorce, le remariage et la contraception. Ils doivent aussi entreprendre de discuter de questions en évolution comme l’économie et la théologie du travail. La commission œcuménique a précisé qu’elle n’entend pas chercher à résoudre des différents éthiques. Mais son objectif est plutôt d’« analyser les moyens par lesquels nos deux traditions en sont parvenues à un enseignement éthique juste, ou sont en train de le définir ».

La commission a indiqué qu’elle projetait de faire connaître ses travaux en cours dans une série de réunion en commun d’évêques dans des dialogues, au niveau local ou régional, entre des catholiques romains et des anglicans.

L’ARCIC III projette aussi de préparer d’autres études de cas pour sa prochaine réunion, qui aura lieu du 29 avril au 6 mai 2013.