Angola : La paix est la base de l'édification du pays

Appel de l'Église pour le IXème anniversaire de la paix

| 1415 clics

ROME, Vendredi 8 avril 2011 (ZENIT.org) - « Renforcer la culture de paix dans les familles et dans tous les secteurs de la vie de la nation » : tel est le souhait de l'évêque du diocèse de M'banza Kongo, en Angola, Mgr Vicente Carlos Kiaziku, qui a appelé les citoyens à « collaborer » à la construction d'un « Angola plus prospère », à l'occasion de la célébration du IXème anniversaire de la paix dans le pays, le 4 avril dernier.

En cette Journée nationale de la paix et de la réconciliation nationale, l'évêque a rappelé aux journalistes, rapporte l'agence de presse angolaise Angop, la nécessité « d'une plus large diffusion de messages de paix à la population, avec les ressources et moyens de diffusion massive ».

« Avec la radio, nous atteindrons une majorité de la population angolaise et nous contribuerons grandement à la construction d'un Angola plus prospère », a dit Mgr Kiaziku. Il a insisté sur l'importance que « l'Evangile soit annoncé par le plus grand nombre de personnes », pour «  la pacification des esprits et la sauvegarde des valeurs morales et civiques ».

Tout en remerciant Dieu pour « ce cadre de tranquillité dans lequel vit le pays », l'évêque a redit la nécessité d'une paix stable, « protégée » en vue d'un bon développement social et économique du pays. Une paix, a-t-il dit qui doit signifier, « outre l'absence de la guerre, le bien-être pour tous les citoyens ainsi qu'une distribution juste et équitable des richesses nationales ».

« Nous devons toujours écarter les situations qui peuvent susciter des divergences et des conflits inutiles, en donnant la priorité à la justice », a-t-il ajouté avant d'appeler les citoyens à toujours opter pour le dialogue. Un dialogue, a-t-il rappelé, « qui doit toujours constituer la meilleure voie pour résoudre les différends ».

Isabelle Cousturié