Angola : Ouverture académique de l’université catholique

L’évêque auxiliaire de Luanda mise sur « une formation de qualité »

| 1584 clics

 ROME, Lundi 14 mars 2011 (ZENIT.org) - « Améliorer l'enseignement dans le pays en garantissant une formation de qualité » : c'est ce qu'attend la Conférence épiscopale d'Angola et de Sao Tome et Principe, de l'université catholique d'Angola (UCAN), qui vient d'inaugurer l'année académique 2011, en présence de l'évêque auxiliaire de Luanda, Mgr Anastàcio Kahango.

« L'étudiant universitaire est un capital humain. Dans cette perspective, il peut être considéré comme un investissement pour l'avenir, avec des connaissances en matières académiques, notamment culturelles et éthiques », a-t-il expliqué, devant les professeurs et étudiants réunis pour l'occasion.

D'après une dépêche de l'agence angolaise ANGOP, Mgr Anastàcio a souligné que cette année académique démarrait à un moment où l'épiscopat célèbre l'année de la famille et du mariage, le mois où commence le temps du carême dans l'Église : « Ces aspects sont dignes d'être mis en relief par la communauté académique, compte tenu des défis que la famille angolaise affronte après neuf ans de paix ».

Sur le plan éthique, a-t-il ajouté, « tout étudiant et professeur d'une institution catholique comme l'UCAN doivent être conscients de l'importance qu'elle représente dans la société angolaise ».

« Nos faiblesses doivent être surmontées par le courage, la compétence, le dévouement que nous démontrons au pays et au monde », a conclu Mgr Anastàcio.

ANGOP rappelle qu'avec 12 ans d'existence, l'UCAN, qui compte 4.500 étudiants, dont 1.500 inscrits cette année, dispense neuf cours, notamment le droit, l'économie, l'administration, l'ingénierie informatique et l'ingénierie de télécommunications.