Anniversaire de l'ordination sacerdotale de Jorge Mario Bergoglio

"J'ai connu un père Bergoglio qui fuyait les médias, la notoriété"

Rome, (Zenit.org) Constance Roques | 760 clics

Le Père Jorge Mario Bergoglio a été ordonné prêtre dans la Compagnie de Jésus il y a 44 ans aujourd'hui, pour la Sainte-Lucie, le 13 décembre 1969. Un de ses anciens étudiants l'évoque ainsi au micro de Radio Vatican: "J’ai connu un père Bergoglio qui fuyait les médias, la notoriété".

Le père Miguel Yanez, jésuite argentin, l’a bien connu: il a étudié au collège Saint Joseph et Saint Miche, en Argentine, de 1977 à 1979, quand le père Jorge Mario Bergoglio était provincial des jésuites. Il l’a ensuite rencontré entre 1981 et 1985, alors que le père Bergoglio était devenu recteur du collège.

Aujourd’hui directeur du département de théologie morale de l’Université pontificale grégorienne, il brosse ce portrait: "Il était très proche de nous, il nous poussait vraiment à avoir une vie spirituelle sérieuse et partagée dans une communauté de frères, d’amis, où il y avait aussi des temps de détente, mais nous étions poussés à communiquer l’Évangile, surtout aux plus pauvres, et à les prendre en charge. Pour moi, cela a été des années très intenses, des années dont je me souviens encore et qui m’ont donné une perspective pour ma vie spirituelle comme pour ma vie d’études et d’enseignement."

Il ajoute: "Très souvent, nous lui rapportions, de nos rencontres avec les gens, les problèmes que nous ne savions pas comment affronter et nous trouvions en lui quelqu’un avec qui les partager. Il nous soutenait dans cet engagement et nous donnait des moyens pour faire face à tout cela."

A propos de la reconnaissance du pape par "Time" comme personnalité de l'Année, il réagit ainsi: "J’espère que cela servira vraiment son ministère. J’ai connu un père Bergoglio qui fuyait les médias, la notoriété. Son ministère était très caché et maintenant, sans le chercher, il se trouve face à un monde qui, selon moi, a besoin d’une figure de ce type, d’un message aussi clair et aussi radical que l’est l’Évangile."