Appel à l'aide des chrétiens irakiens réfugiés en Syrie

L’évêque d’Alep remercie l’AED

| 2034 clics

ROME, Mercredi 29 septembre 2010 (ZENIT.org) - L'évêque d'Alep, en Syrie, Mgr Antoine Audo a en charge la coordination d'une massive opération d'aide aux chrétiens irakiens venus se réfugier en territoire syrien en raison des difficultés que traverse leur pays.



Après le déclenchement de la crise des réfugiés suite à la chute du régime de Saddam Hussein en 2003, l'évêque s'est adressé à l'association d'aide internationale Aide à l'Eglise en Détresse (AED) qui, depuis, a fourni des secours consistants.

Epuisés après un long voyage, parfois tortueux, les réfugiés arrivent dans la capitale syrienne, Damas, et à Alep, où ils reçoivent les premiers secours mais où surtout, quand cela est nécessaire, ils sont soumis à des interventions chirurgicales.

Les opérations de secours, coordonnées par les paroisses catholiques chaldéennes des deux villes, incluent aussi la distribution mensuelle de biens de premières nécessité comme le thé, le beurre, du sucre et de l'huile pour cuisiner.

En réponse aux appels à l'aide d'urgence de la part de jeunes familles, Mgr Audo a ouvert une école pour les enfants réfugiés à Alep, et aussi bien sur place qu'à Damas les plus petits reçoivent un soutien éducatif de la part des volontaires des paroisses.

« Quand les chrétiens irakiens arrivent en Syrie, il n'y a que l'Eglise qui les aide », a souligné l'évêque.

En l'espace d'un an, depuis leur arrivée en territoire syrien, la plupart des réfugiés reçoivent des visas pour se rendre dans des pays occidentaux, notamment aux Etats-Unis, au Canada et en Australie.

Même si la Syrie est le pays voisin le plus choisi par les émigrés irakiens, les autorités de Damas ne leur accordent que très rarement un visa permanent, du travail ou des permis de séjour.

L'évêque ne pense pas que la situation des chrétiens irakiens s'améliore, et déplore les difficultés, surtout à Mossoul, dans le nord du pays.

« A Bagdad c'est très variable. La vie peut s'écouler assez normalement et puis, tout à coup, il peut y avoir des attaques d'églises et des actes de persécution contre les personnes ».

Suite à l'appel du pape Benoît XVI, mettant en garde contre « les menaces qui pèsent sur l'existence même des Eglises au Moyen Orient », l'AED s'est mobilisée pour apporter son aide à ces pays.

L'organisme soutient en particulier les réfugiés irakiens, en Syrie, mais également en Turquie et en Jordanie.