Appel à la sainteté: "c’est dans l’ordinaire qu’il faut vivre l’extraordinaire"

Jean-Paul II aux évêques amis des Focolari

| 1970 clics

CITE DU VATICAN, MERCREDI 18 février 2004 (ZENIT.org) – Jean-Paul II encourage les évêques "amis des Focolari" à susciter toujours davantage la sainteté chez les fidèles: "c’est dans l’ordinaire qu’il faut vivre l’extraordinaire", déclare le pape.



A la fin de l’Audience générale Jean-Paul II a salué les évêques amis du Mouvement Focolari (www.focolari.org) actuellement en congrès, et il leur a remis un Message en présence de Chiara Lubich, fondatrice et du cardinal Miroslav Vlk, archevêque de Prague, à al fin de l’audience générale.

Les évêques participent en effet au 28e congrès spirituel des évêques amis du mouvement des Focolari qui se tient à Castelgandolfo jusqu’au 20 février sur le thème "Vivre et proposer à nouveau le degré maximum de la vie chrétienne". C’est à dire la sainteté.

Dans sa salutation, le pape soulignait que la sainteté est "une exigence première à proposer à tous les membres du peuple de Dieu".

"Que la Vierge Marie pour laquelle vous nourrissez une dévotion filiale, continuait le pape, soit le modèle sublime qui vous inspire. Je confie chacun de vous à sa protection maternelle".

Dans son message, Jean-Paul II souligne: "Le concile oecuménique Vatican II a rappelé que la sainteté est la vocation de tout baptisé".

Le pape insistait: "Seule une communauté chrétienne resplendissante de sainteté peut accomplir efficacement la mission confiée par le Christ, celle de diffuser l’Evangile jusqu’aux extrémités de la terre".

"Le caractère universel de la vocation à la sainteté au sein de l’Eglise est", disait encore Jean-Paul II, "l’un des piliers de la constitution conciliaire Lumen Gentium".

Il soulignait qu’avant tout "l’Eglise est intimement sainte et appelée à vivre cette sainteté et à la manifester en chacun de ses membres".

L’expression "sainteté du peuple de Dieu", expliquait le pape, "souligne son caractère ordinaire", à savoir cette "exigence" pour les baptisés "de vivre de façon cohérente l’Evangile au quotidien, en famille, au travail, dans toute relation ou occupation".

Parmi les évêques, la presse italienne a remarqué la présence souriante de l’évêque africain exorciste et musicien, Mgr Emmanuele Millingo qui a repris son activité apostolique en Italie après son aventure dans la secte Moon et son année consécutive de prière en Amérique latine, dans un foyer des Focolari.