Appel de Gregorios III pour la paix en Syrie

La réconciliation, seule planche de salut

| 978 clics

ROME, vendredi 21 septembre 2012 (ZENIT.org) – « La réconciliation est l’unique planche de salut et pour cette réconciliation j’offre ma vie en sacrifice », a déclaré, le 30 août, le patriarche grec melkite Gregorios III dans un appel pour la paix en Syrie.

Dans cet appel au Saint-Père Benoit XVI, aux cardinaux, aux conférences épiscopales, aux rois et aux chefs d’Etats et à tous les hommes de bonne volonté, Gregorios III, patriarche d’Antioche et de tout l’Orient, d’Alexandrie et de Jérusalem, a appelé à la réconciliation en Syrie.

Appel de Gregorios III :

AïnTraz, le 30/8/2012

A nos fils et filles en Syrie et aux fils et filles de l'Eglise dans le monde

A tous les hommes de bonne volonté 

Pour la Syrie, la réconciliation est l’unique planche du salut

"Venez ayons une parole en commun"

(Sourate Al Omran, 64)

"Bienheureux les artisans de Paix"

(Saint Matthieu 5,9)

Introduction

Nos yeux et nos cœurs versent des larmes aujourd'hui car le langage de la violence a surpassé tout autre langage. Les armes affluent de toutes parts et sur toutes les arènes, dans toutes les mains, dans les maisons et chez les individus...Les victimes humaines, aux appartenances diverses, tombent laissant après elles la détresse et les tragédies sociales, familiales et nationales. Que Dieu prenne en sa miséricorde les victimes et qu'Il panse les blessures, guérisse les malades et console les affligés. Face à ces épreuves, les obstacles se multiplient pour trouver des aides humanitaires et pour les acheminer aux besogneux et aux sinistrés.

Quelle dynamique pour trouver une issue à la crise ? Par cette lettre nous voulons appeler à nouveau tout le monde au dialogue...afin que nous dépassions nos blessures, nos souffrances et le sang qui a coulé...et que nous soyons du nombre de ceux qui croient au dialogue, à la réconciliation, à la rencontre et au face-à-face...

Ce chemin est le plus difficile mais c'est l’unique chemin raisonnable parce qu’il constitue l’unique garantie pour l'avenir. C'est un chemin inéluctable car aucune faction ne peut  éliminer l'autre de quelque manière que ce soit. La violence accroît la violence tandis que le dialogue ajoute au dialogue force et fruit. Quant à la réconciliation elle prépare les cœurs et les esprits à encore plus de dialogue et de réconciliation.

L’Eglise syrienne et la Réconciliation

Réconciliez-vous avec Dieu ! Réconciliez-vous les uns  avec les autres ! C'est le ministère de la réconciliation ! (2 Corinthiens 5, 18)

L'Eglise qui est en Syrie est appelée au ministère de la Réconciliation, Musalaha,  par tous les moyens disponibles car la réconciliation est au cœur de l'enseignement de Notre Seigneur Jésus-Christ dans le Saint Evangile. C'est notre Bien et c'est le Bien de l'humanité...avec Dieu.

Nous considérons que le rôle de l'Eglise en Syrie aujourd'hui est ce saint ministère, c'est à dire d'œuvrer en faveur de la réconciliation. Bienheureux les artisans de paix! Nous considérons que ce ministère-là sera la garantie des chrétiens face aux lendemains sombres qui s'annoncent dans le ciel de la Syrie. C'est ainsi que les chrétiens accompliront la plus grande mission par rapport à leur pays comme, historiquement, ils s'activèrent pour sa prospérité à tous les niveaux.

Aujourd'hui leur mission est qu'ils se tiennent parmi et avec tous les protagonistes, partout, sur chaque front dans le pays... les appelant tous à la réconciliation civile et sociale...Car le rôle de l'Eglise est d'être le héraut de la réconciliation et son artisan à tous les niveaux. Nous considérons qu'en tant que chrétiens levantins et comme arabes présent et œuvrant dans l'histoire de notre pays dans toutes ses étapes et toutes ses crises, dans son progrès et son développement, dans la paix et dans la guerre, nous avons été et resteront la garantie de la diversité et ceux qui l'implantent et la promeuvent. Oui nous trouvons notre rôle dans cette voie historique.

Appel aux Eglises du monde

Avec Saint Paul nous disons : « Jésus est notre Paix, Lui qui a fait des deux un seul et qui a détruit le mur d'inimitié parmi les hommes ». (Ephésiens 2, 14) Telle est la source de cet appel que nous adressons à toutes les Eglises du monde, à nos frères catholiques, orthodoxes et protestants. Nous appelons les responsables spirituels à joindre leur voix à celle de l'Eglise qui est en Syrie pour lancer par tous les moyens un appel à la réconciliation en Syrie. Qu'ils le fassent par-devant et à l'adresse des dirigeants et des diverses institutions de leurs pays, à l'adresse de leurs fidèles, de leurs religieux et religieuses et de leurs prêtres...Une campagne internationale est nécessaire pour réaliser la Réconciliation en Syrie. Car si le monde appelait d'une seule voix et chaque jour au dialogue et à la réconciliation ...alors oui tout changerait.

Appel aux chrétiens syriens

Au milieu de ce fleuve de sang qui, jour après jour, coule dans toutes les contrées de la Syrie, nous disons à nos enfants bien-aimés: Patience ! Si vous avez été déplacés à l'intérieur de la Syrie ou dans un pays limitrophe restez proches de vos maisons et de vos biens dans votre pays. Merci à ceux qui hébergent les déplacés. Mais si vous partez au-delà de la région, votre retour sera plus difficile et votre situation ne sera pas facile malgré les facilités offertes par les pays qui vous accueillent, facilités qui ne sauraient durer. C'est pourquoi je vous dis:"n'émigrez pas!" Nous continuerons à mettre tous nos efforts pour aider de toutes nos forces les nécessiteux et les déplacés.

Appel aux syriens

Grand est mon espoir que nous les syriens, chrétiens et musulmans, qui, tous, subissons le poids de cette situation tragique et sanglante qui dure depuis un an et demi, nous trouverons  tous ensemble -il le faut- une autre voie que celle de la violence, des armes, des tueries et de la destruction car dans cette voie-ci personne ne sort vainqueur mais tous sont des vaincus. La destruction se répand et l'homme est tué, les calamités se multiplient et atteignent tous les citoyens.

C'est pourquoi j'adresse mon appel avec le vénérable verset du Coran : "venez ayons une parole en commun!" et avec le verset du Saint Evangile :"Bienheureux les artisans de paix" ...Voici le slogan que nous élevons avec cette lettre. La réconciliation est l’unique planche du salut pour la Syrie. 

Appel au monde

Nous avons l'espoir assuré que notre message sera reçu par les Rois, les Emirs et les présidents arabes et, de l'autre, par les chefs des nations du monde entier, en Amérique du nord et du sud, en Europe occidental et oriental, en Asie, en Afrique et en Australie. De même qu'il soit reçu dans les Eglises et dans les communautés chrétiennes, en Orient et en Occident, dans les organisations non-gouvernementales et par des penseurs, des artisans de paix, surtout ceux dont le labeur a été couronné par un prix Nobel. Sur le terrain il y a le ministère de la réconciliation qui est actif et efficient. Sur un autre plan, il y a des groupes à l’œuvre, formés par des chefs de tribus, de personnes influentes, et qui ont fait preuve de grand succès dans la solution de problèmes de différentes localités, et qui ont fait éviter des grandes calamités, et rétablit la paix entre différentes factions religieuses et autres. Nous demandons à nos amis de soutenir le travail de ces groupes, et de l’Eglise de Syrie qui se consacre à ce ministère de réconciliation afin d’assurer sa dynamique. 

Conclusion

Pour le ministère de la Réconciliation je suis prêt à offrir ma vie en sacrifice et  d'entreprendre des tournées pour la réussite de notre appel à la réconciliation et au dialogue.

Nous portons ce message, message "de paix et de réconciliation" aux sanctuaires de nos Eglises et de nos monastères pour que tous nous élevions nos mains suppliantes pour la sécurité, la tranquillité et la stabilité qui émanent du dialogue, de la réconciliation et de la solidarité par la coordination de tous les potentiels en vue d'un avenir meilleur pour la Syrie avec tous ses enfants, ses confessions, ses partis et ses ambitions.

Oui, nous espérons que tous ensemble nous puissions réaliser la béatitude évangélique : "Bienheureux les artisans de paix car ils seront appelés Fils de Dieu".

Avec mon amour, mes prières et ma bénédiction.

Grégoire III Laham

Patriarche d'Antioche et de tout l'Orient d'Alexandrie et de Jérusalem