Appel du cardinal Martino à débarrasser le monde des résidus explosifs de guerre

Rencontre avec la fondatrice de l’organisation internationale « Roots of Peace »

| 1677 clics

ROME, Mardi 23 octobre 2007 (ZENIT.org) – Le cardinal Renato Raffaele Martino, président du Conseil pontifical justice et paix, a lancé un appel à « nettoyer » le monde des « résidus explosifs de guerre » lors d’une rencontre au Vatican avec Madame Heidi Khun, fondatrice de l’organisation « Roots of Peace » (« Racines de paix »).



« Nous sommes appelés, surtout au niveau local, à renforcer notre engagement en faveur d’un réel nettoyage des résidus explosifs de guerre qui, dans les pays qui ont connu des conflits, menacent chaque jour la vie et la sécurité d’un grand nombre de personnes, en particulier les femmes et les enfants », a-t-il affirmé en rencontrant madame Khun, le 18 octobre dernier.

L’organisation internationale « Roots of Peace » (dont le siège est aux Etats-Unis) est engagée dans un projet visant à débarrasser les pays, autrefois théâtres de conflit, de toutes les mines antipersonnel et de les remplacer par des vignes.

Reçue également en audience par le pape Benoît XVI, Heidi Khun a demandé au cardinal Martino de convaincre les institutions catholiques à apporter leur soutien aux activités de son organisation.

Dans les pays théâtres de guerres, une personne est tuée ou mutilée toutes les 30 minutes, par les résidus explosifs de guerre (RBE). Chaque année 20.000 civils sont tués ou blessés suite à l’explosion de mines ou de munitions en grappes (cluster munitions).

Ce type d’engin, qui frappe indistinctement soldats et populations civiles, est conçu non pas forcément pour tuer, mais pour provoquer d’extrêmes souffrances.

« Ces résidus explosifs de guerre nuisent à l’économie des pays théâtres de conflits, entretenant un climat de terreur parmi la population civile, et accentuant le plus souvent leur état de dépendance par rapport aux aides de la communauté internationale », explique le Conseil pontifical justice et paix dans un communiqué.

Selon plusieurs estimations, placer une mine antipersonnel coûte 3 dollars, alors que déminer coûte 1000 dollars l’unité. On compte environ 70 millions de mines disséminées dans près de 70 pays du monde.