Apportez la paix de Jésus partout: appel du pape aux enfants

Journée internationale dintercession pour la paix en Terre Sainte

| 1539 clics

ROME, dimanche 29 janvier 2012 (ZENIT.org) – Benoît XVI a invité les enfants à « apporter la paix de Jésus partout », aujourd’hui, pour le dernier dimanche du mois de la paix. Il a également invoqué « le don de la paix » pour la Terre Sainte.

Ce matin, 29 janvier 2012, plus de 2000 enfants de l’Action catholique de Rome ont afflué vers la place Saint-Pierre, pour la prière de l’angélus. Deux d’entre eux, une fille et un garçon d’une dizaine d’années, sont montés dans l’appartement pontifical, au troisième étage du palais apostolique. Ils apparaissaient aux côtés de Benoît XVI, souriants d’aise lorsque les visiteurs applaudissaient le pape.

Dans le cadre de la Journée internationale d’intercession pour la paix en Terre Sainte, le pape a invoqué « le don de la paix pour cette Terre bénie de Dieu ». Il s’est dit « en profonde communion avec le Patriarche latin de Jérusalem et le Custode de Terre Sainte ». Sur la place Saint-Pierre, parmi les visiteurs, s’agitaient des banderoles jaunes et blanches sur lesquelles était inscrit : « Nous voulons la paix en terre sainte ».

Le pape a ensuite salué « avec affection » les enfants de l’Action Catholique, ainsi que leurs éducateurs et familles : « Chers enfants, a-t-il invité, je vous encourage à porter la paix de Jésus partout. »

Noemi, la fillette qui était aux côtés du pape, a pris la parole au nom des enfants, remerciant le pape de son invitation « que nous attendons chaque année ». Ce matin, pour la « Caravane de la paix », « nous nous sommes levés tôt », a raconté Noemi : « nous voulons apporter, dans les rues de la ville, la joie de notre foi, (…) criant à tous notre désir de paix ». Des millions de jeunes ont mené des « Caravanes de la paix » dans 2.000 villes du monde, aujourd’hui.

La petite fille a confié au pape la « réflexion » des enfants sur la paix, aidés par leurs éducateurs :
« nous avons compris que Jésus est la vraie liberté et que pour le suivre, nous devons renouveler chaque jour notre oui ». Noemi a également fait part de leur projet de financer la construction d’un « centre de détention alternatif aux prisons, pour des jeunes mineurs en Bolivie », ceci avec leurs « économies ».

Benoît XVI a félicité Noemi pour sa lecture très claire et a annoncé le lâcher des colombes « comme signe de paix pour la ville de Rome et pour le monde entier ». Le pape et les deux enfants ont alors lâché deux colombes : la première s’est d’abord posée sur le balcon, tandis que le pape tentait de lui faire prendre son envol. La seconde a préféré retourner dans les appartements pontificaux. « Mamma mia ! » s’est exclamé le pape, voyant que les colombes préféraient son appartement au ciel de Rome.

Le pape a ri de bon cœur, constatant, amusé : « Elles veulent rester dans la maison du pape ! » Il s’est finalement retiré de l’embrasure de la fenêtre, en riant joyeusement et en confiant aux enfants : « Ce n’est pas facile de lâcher des colombes ! ». Tandis que la place Saint-Pierre se vidait, une colombe est restée sur le montant de la fenêtre, bien décidée à ne pas quitter les lieux.

Anne Kurian