Apprendre à prier à travers les catéchèses de Benoît XVI

Éditorial du père Federico Lombardi

| 1448 clics

ROME, Lundi 16 mai 2011 (ZENIT.org) - « Redécouvrir le mystère et le désir de Dieu pour nous préparer à la prière » : Dans son éditorial pour Octava Dies, le bulletin hebdomadaire d'information du Centre de télévision du Vatican, le directeur de la salle de presse du Saint-Siège, le père Federico Lombardi, revient sur le thème du nouveau cycle de catéchèses sur la prière, choisi par Benoît XVI, pour les audiences générales du mercredi.

Prier « ne va pas de soi », commente le porte-parole du Saint-Siège, dans la mesure où « le contexte matérialiste et sécularisé où nous vivons, voire l'activisme frénétique, tendent à écarter de notre vie des dimensions comme la réflexion et la contemplation, mais aussi celle de la prière ».

« Cela ne va pas de soi », ajoute-t-il, « car souvent, dans les milieux chrétiens, nous parlons de prières, cherchons les ‘formules', mais il nous arrive plus rarement d'aller en profondeur, là où le cœur de notre personne, de notre vie, se retrouve face à Dieu et en relation avec lui ».

Cela dit, relève le père Lombardi, on capte néanmoins « chez ‘l'homme du numérique' une attente diffuse et universelle commune à celle de ‘l'homme des cavernes' » : d'où, selon lui, le grand intérêt qu'ont suscité les premières interventions du pape sur la question.

« Comprendre et sentir que Dieu est Autre et mystérieux », insiste le porte-parole du Saint-Siège, « sentir, au plus profond de son âme, la soif d'infini, cette nostalgie d'éternité, ce besoin de lumière et de vérité qui nous poussent vers l'Absolu, en un mot sentir le désir de Dieu » : voilà ce que « nous devons découvrir dans toute leur vérité », souligne-il, et cela avant « de nous adresser à Jésus pour rencontrer personnellement le vrai Dieu à travers lui ».

Ces deux éléments, « mystère et désir », sont les « deux éléments essentiels » qui forment le terreau commun de l'humanité qui prie, conclut-il, et dans lequel peut tomber et donner du fruit, le grain précieux de la prière chrétienne ».