Après leur conversation téléphonique, Michael vient trouver le pape

"Je suis venu me faire embrasser comme un fils"

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 772 clics

Michael Di Marco, un jeune italien de 15 ans, originaire de Pinerolo, près de Turin, était à une place d’honneur place Saint-Pierre, lors de l’audience générale de ce 9 octobre 2013.

Ce jeune souffrant de dystrophie musculaire depuis l’âge de 4 ans et se déplaçant dans un fauteuil roulant à moteur était en effet invité par le pape François, qui lui a téléphoné le 14 septembre dernier (cf. Zenit du 14 septembre 2013).

« Il m’a demandé comment se passent les soins et il m’a encouragé. Aujourd’hui je suis venu pour me faire embrasser comme un fils », confie-t-il à L’Osservatore Romano.

Michael vit avec sa mère dans un HLM. C’est sa maman qui a pris l’appel et le pape a voulu parler au jeune garçon qui raconte, sur son réseau social qu’il a reconnu tout de suite la voix du pape, comme il l’avait entendue à la télévision. C’était le samedi 14 septembre, à 12 h 10. Un proche de Michael avait écrit au Vatican quelques jours auparavant.

 « Je voudrais vous rencontrer », a dit le pape François, ou plus exactement : « vous rencontrer serait un honneur pour moi ».

« Je lui ai répondu que même si j’étais dans fauteuil roulant j’allais bien, raconte Michael. Je ne me suis pas trop ému. Le pape m’a mis à l’aise tout de suite. J’ai compris immédiatement que c’était lui et pas une blague, car j’ai reconnu sa voix, c’était la même qu’à la télévision. Le pape a répondu à un courriel que lui a envoyé un membre de ma famille qui lui demandait s’il pouvait de me recevoir à Rome ».

«  J’ai tout de suite raconté mon expérience sur Facebook, et maintenant j’ai hâte de le raconter à mes amis. Le pape m’a invité à Rome, j’espère pouvoir faire ce voyage, mais le billet coûte cher. A la fin de l’appel, le pape m’a dit : je prie pour toi, et toi prie pour moi. »