Arabie Saoudite : Un jeune protestant condamné à dix mois de prison et à la flagellation

| 1741 clics

CITE DU VATICAN, Jeudi 28 octobre 2004 (ZENIT.org) – Un jeune protestant indien, Brian Savio O’Connor, a été condamné, en Arabie Saoudite, le 20 octobre dernier, à dix mois de prison et à la 300 coups de fouets par un tribunal de Ryad : il était accusé d’avoir "diffusé le christianisme". Il est en prison depuis le 25 mars dernier. En Italie, Radio Vatican, Fides, Asia News, soulignent les nombreux appels parvenus en faveur du jeune homme.



"Middle East Concern" (MEC), une organisation en faveur des chrétiens du Moyen Orient, suit depuis des mois le cas de ce jeune originaire de l’Etat indien du Karnataka.

L’Action catholique indienne, le "All India Catholic Union", et le Conseil des chrétiens de l’Inde, le "All India Christian Council", ont demandé au roi d’Arabie saoudite la libération du jeune O’Connor et l’intervention du gouvernement indien.

Le jeune chrétien est détenu à la prison d’Olaya depuis le 25 mars dernier. Il a été enlevé à l’extérieur de son domicile par la police religieuse saoudite, la "Muttawa". Il a été torturé pendant 24 heures dans une mosquée, rapportent les mêmes sources.

Les chefs d’accusation sont d’avoir diffusé le christianisme, vendu de l’alcool, fait usage de drogue et d’avoir été en possession de matériel vidéo pornographique. O’Connor a toujours nié ces accusations.

"Nous sommes certains que notre appel à la miséricorde et à la justice, au nom de la fraternité universelle, de la dignité humaine et des relations amicales entre l’Inde et l’Arabie saoudite ne sera pas déçu", a déclaré John Dayal, président de l’Action catholique indienne, et secrétaire général du Conseil des chrétiens de l’Inde.

Mais il souligne combien le cas du jeune protestant suscite de préoccupation chez les chrétiens en Inde: "O’Connor n’a jamais eu de problèmes avec la justice de son pays. Nous pensons qu’il a été arrêté à cause de ses convictions religieuses".