L'arbre de Noël de la place Saint-Pierre, signe de la lumière de Dieu

Benoît XVI accueille la délégation de la région du Molise

| 787 clics

Anne Kurian

ROME, vendredi 14 décembre 2012 (Zenit.org) – L'arbre de Noël est un « signe et un rappel » de la lumière de Dieu, sans laquelle « les paroles les plus belles et nobles » perdent leur signification et leur lien « avec les exigences de vérité et de responsabilité civile ».  

Le pape a reçu en audience une délégation de la région du Molise – à l’Est de Rome – en particulier de la commune de Pescopennataro, qui a offert cette année l’arbre de Noël de la place Saint-Pierre (cf. Zenit du 6 décembre 2012). M. Pompilio Sciulli, maire de Pescopennataro, et Mgr Domenico Scotti, évêque de Trivento, étaient présents.

La cérémonie officielle de remise de l’arbre Noël et son illumination ont eu lieu cet après-midi.

Selon Isaïe, a rappelé le pape, le Seigneur est venu sur terre, dans le mystère de Noël, comme « une grande lumière pour le peuple qui marchait dans les ténèbres (cf. Is 9,1) ».

Et l’arbre de Noël est « signe et rappel » de cette lumière qui « vient de très haut », et qui non seulement « n’a reçu aucune baisse d’intensité malgré les siècles et millénaires », mais « continue à resplendir » et à « éclairer tout homme qui vient au monde », spécialement ceux qui « traversent des moments d’incertitude et de difficulté », a-t-il ajouté.

A quoi sert cette lumière ? A « dissiper les ténèbres de l’erreur et du péché, apportant à l’humanité la lumière divine », a souligné Benoît XVI, faisant remarquer que lorsqu’on essaie de l’éteindre « pour allumer des lueurs illusoires et trompeuses », alors « s’ouvrent des saisons marquées par des violences tragiques sur l’homme ».

En effet, a-t-il expliqué, « quand on cherche à supprimer le nom de Dieu des pages de l’histoire », naissent alors « des règles tordues », où « même les paroles les plus belles et nobles perdent leur signification ».

Pour illustrer, le pape a donné l’exemple des termes « liberté », « bien commun », « justice »: « privés de leur enracinement en Dieu, et dans son amour, ces réalités restent très souvent à la merci des intérêts de l’homme, perdant leur lien avec les exigences de vérité et de responsabilité civile », a-t-il estimé.

Benoît XVI a remercié la région pour cet « hommage pieux », et pour « les autres arbres plus petits destinés au palais apostolique et aux salles du Vatican ».

Pour le pape, le sapin blanc de Saint-Pierre « manifeste la foi et la religiosité des gens du Molise, qui à travers les siècles ont gardé un trésor spirituel important, exprimé dans la culture, dans l’art et dans les traditions locales ».

Invitant les croyants à « puiser constamment dans ce patrimoine et à le développer », il a souhaité « que le Seigneur récompense ce don en renforçant la foi de la communauté ».

Le sapin restera à côté de la crèche, près de l’obélisque, jusqu’à la fin des fêtes de Noël. On apercevoir voir ses lumières en direct à la tombée de la nuit grâce à la "webcam" du site de l'Etat de la Cité du Vatican à cette adresse en ligne:

http://www.vaticanstate.va/IT/Monumenti/webcam/index?cam=webcam5&testo=Basilica%20di%20S.Pietro