Argentine : panser les blessures avec tendresse

Le pape fait mémoire de l'incendie de la discothèque Cromanón

Rome, (Zenit.org) Rédaction | 913 clics

« Que l’on ait cette attitude envers chacun : que l’on sache panser les blessures avec attention et tendresse » : c’est l’exhortation du pape François dans une lettre à l’évêque argentin Mgr Jorge Lozano.

Dans ce message à l’évêque de Gualeguaychú et président de la Commission épiscopale de la pastorale sociale, le pape fait mémoire des victimes de l’incendie de la discothèque Cromañón, où 194 personnes ont perdu la vie, à Buenos Aires, le 30 décembre 2004.

Le pape exprime sa proximité aux familles des victimes : « Les blessures font encore plus mal lorsqu’elles ne sont pas traitées avec tendresse », estime-t-il.

« En regardant l’Enfant Jésus qui est toute tendresse, je demande que l’on ait cette attitude envers chacun : que l’on sache panser leurs blessures avec attention et tendresse. Une simple caresse, venue du cœur, dans le silence et avec respect, peut apporter un soulagement », poursuit le message.

Le pape invoque « la consolation chaleureuse et paternelle » de Dieu et invite les personnes qui souffrent « à ne pas rester seules et à continuer à chercher la compagnie des frères ».

Selon Radio Vatican, la lettre du pape François a été lue par Mgr Lozano le 30 décembre 2013 dans la cathédrale de Buenos Aires, au cours de la messe célébrée par l’archevêque Mgr Mario Aurelio Poli.

Traduction d’Hélène Ginabat