Arrêtez-vous pour vous laisser émouvoir

Le pape invite à faire l'expérience de la bonté de Dieu

Rome, (Zenit.org) Pape François | 904 clics

Arrêtez-vous pour vous laisser émouvoir, a exhorté en substance le pape François à l'occasion de son message de Noël et de la bénédiction Urbi et Orbi, à la ville de Rome et au monde entier, depuis la loggia des bénédictions de la basilique Saint-Pierre, à l'occasion de Noël, ce 25 décembre, à midi. Il a prié pour que cessent les conflits, invitant au courage de la prière, en priant lui-même pour la conversion des "violents": "Convertis le cœur des violents pour qu’ils déposent les armes".

Laissons-nous toucher par la bonté de Dieu

Lorsqu'on a fait l'expérience de la bonté de Dieu, chacun peut devenir, à sa mesure, un artisan de paix, a expliqué le pape: "Dieu est grand en amour ! (...) Dieu est paix : demandons-lui qu’il nous aide à la construire chaque jour, dans notre vie, dans nos familles, dans nos villes et dans nos nations, dans le monde entier. Laissons-nous toucher par la bonté de Dieu." Il a insisté sur le fait que la paix était "artisanale"!

"Toi, Prince de la Paix, a continué le pape en s'adressant à l'Enfant Jésus, convertis partout le cœur des violents pour qu’ils déposent les armes et entreprennent le chemin du dialogue."

Après avoir passé en revue les tragédies du monde, le pape a changé de ton, il s'est adressé au coeur des gens en leur demandant de ne pas avoir peur de s'arrêter pour se laisser bouleverser par la présence de l'Enfant de la crèche: "Chers frères et sœurs, en ce monde, en cette humanité aujourd’hui est né le Sauveur, qui est le Christ Seigneur. Arrêtons-nous devant l’Enfant de Bethléem. Laissons notre cœur s’émouvoir, n'ayons pas peur de cela, n'ayons pas peur que notre coeur s'émeuve, nous avons besoin que notre coeur soit touché".

Les caresses de Dieu donnent paix

Il a appelé à la confiance dans un Dieu consolateur: "Laissons [notre coeur] se réchauffer à la tendresse de Dieu ; nous avons besoin de ses caresses. Les caresses de Dieu ne font pas de blessures. Les caresses de Dieu nous donnent paix et force. Nous avons besoin de ses caresses."

Il a prié pour un cessez-le-feu et l'aide humanitaire en Syrie : "Continuons à prier le Seigneur, pour qu’il épargne au bien-aimé peuple syrien de nouvelles souffrances et que les parties en conflit mettent fin à toute violence et garantissent l’accès aux aides humanitaires. Nous avons vu combien la prière est puissante ! Et je suis heureux qu’aujourd’hui des croyants de diverses confessions religieuses s’unissent aussi à notre supplication pour la paix en Syrie."

Le courage de la prière

Le pape François a prié pour la Centrafrique, l'Irak, la République démocratique du Congo, la Corne de l'Afrique, le Soudan du Sud, le Nigeria, la paix entre Israéliens et Palestiniens, pour les réfugiés, les migrants, pour une prise de conscience des responsables de la traite d'êtres humains - un "crime contre l'humanité" -, pour les enfants, enlevés, tués, contraints d'être soldats, les victimes de catastrophes, spécialement les Philippins.

Il a scandé ces intentions de prière par une exhortation à prier sans se décourager: "Ne perdons jamais le courage de la prière !" Et il s'est adressé à qui n'a pas de foi religieuse: "J'invite aussi les non-croyants à désirer la paix, avec un désir qui dilate le coeur. Tous unis, soit par la prière, soit par le désir, mais tous pour la paix."